Alerte enlèvement : la mère de Vanille en garde à vue, l’enfant de un an toujours recherchée | LCI – LCI

Spread the love








Alerte enlèvement : la mère de Vanille en garde à vue, l’enfant de un an toujours recherchée | LCI

































Police

ALERTE ENLÈVEMENT – Une jeune enfant d’un an a été enlevée à Angers vendredi, dans le Maine-et-Loire et le plan Alerte enlèvement déclenché ce samedi. La mère de l’enfant a été retrouvée ce dimanche matin mais l’enfant, elle, est toujours recherchée.

L’inquiétude est toujours très vive ce dimanche sur le sort de Vanille, petite fille, âgée d’un an enlevée vendredi à Angers. Le dispositif alerte enlèvement a été activé samedi soir par le ministère de la Justice. Ce dimanche matin, le procureur de la république d’Angers a indiqué que la mère de l’enfant avait été retrouvée dans un hôtel de Nantes mais Vanille, elle, est toujours recherchée. 

“Le dispositif a permis ce matin de retrouver la maman dans un hôtel de Nantes. Notre inquiétude est extrêmement grande encore car l’enfant n’a pas été retrouvée”, a indiqué Eric Bouillard, procureur de la République d’Angers dimanche. 

Voir aussi

De type métisse, Vanille a des yeux noirs et des cheveux bruns foncés, courts et frisés. “Vanille, de sexe féminin, âgée de 1 an, de type métisse, mesurant 1m, yeux noirs, cheveux couleur brun foncé, courts et frisés, aurait été enlevée à Angers (Maine et Loire), 3 rue Lebas le 7 février 2020, vers 17H30”, indique le dispositif Alerte enlèvement qui précisait que la mère, âgée de 40 ans, était susceptible de l’avoir enlevée.  

La mère a laissé des indications à la police

La mère est actuellement placée en garde à vue pour soustraction d’enfant mineur par ascendant.  Le procureur d’Angers a indiqué qu’elle avait laissé des indications à la police pour rechercher la fillette dans la région d’Angers. 
Selon Carole Dugast, la vice-procureure de la République d’Angers, qui parle d’une “mère en souffrance”, elle est actuellement examinée par un médecin : “Nous sommes inquiets car nous avons besoin de comprendre le psychisme de cette maman. Ce sera l’enjeu.” 

La mère souffre de troubles psychologiques et doit prendre un traitement. Elle avait déjà soustrait une autre de ses filles mais l’avait finalement rendue.

Nathalie Stéphan était accueillie depuis la naissance de sa fille au centre maternel d’Angers, un foyer pour femmes enceintes et mères isolées accompagnées d’enfants de moins de trois ans, ayant besoin d’un soutien matériel et psychologique.

Selon nos informations, la mère n’avait pas ramené son enfant après son droit de visite. Son enfant avait été confiée à l’Aide sociale à l’enfance (ASE) et placée dans une famille d’accueil par le juge des enfants. “Dans le cadre de ce placement éducatif elle pouvait voir sa mère pendant un temps donné de la semaine, cette semaine c’était 48h qui était prévu”, a ajouté le procureur, précisant qu'”aucun incident n’avait été noté ces dernières semaines”. La mère avait quitté le foyer vendredi à 11H00 et aurait dû ramener sa fille à 17H30 à sa référente de l’aide sociale à l’enfance.

Sur le même sujet

Et aussi


Leave a Reply