Airbnb devrait entrer en Bourse avec une action à 68 dollars

Spread the love
Airbnb devrait entrer en Bourse avec une action à 68 dollars

Airbnb devrait faire ses débuts en Bourse avec un prix de 68 dollars par action. En prévision de son lancement sur le Nasdaq à l’ouverture du marché le 10 décembre, la plateforme de location et de réservation à court terme a augmenté le prix de ses actions un jour plus tôt, pariant peut-être sur l’enthousiasme des investisseurs pour les offres publiques liées à la technologie au cours des dernières années.

Au total, 51 323 531 actions ordinaires de classe A – 50 millions par Airbnb et le reste par des actionnaires – sont proposées au prix public de 68 dollars par action, ce qui valorise la société à environ 47 milliards de dollars.

Les actions seront proposées sous l’étiquette “ABNB”. Airbnb espère lever environ 3,4 milliards de dollars, sans compter les options d’achat de 50 millions d’actions supplémentaires au prix de l’introduction en Bourse. La semaine dernière encore, la société basée à San Francisco annonçait que l’offre initiale (IPO) se situerait entre 44 et 50 dollars par action.

publicité

Airbnb face à la pandémie

La société a fait part de son intention d’une introduction en Bourse auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des Etats-Unis en novembre, citant l’augmentation des voyages nationaux et du travail à distance comme raisons de la hausse constante des réservations, malgré une chute de la demande de 20 % par rapport à l’an dernier, en raison des perturbations causées par la pandémie de Covid-19.

En mai, Airbnb licenciait un quart de ses effectifs, soit environ 1 900 employés, en raison de la baisse soudaine et conséquente des réservations, dues aux restrictions de voyage liées à la pandémie. Au 31 décembre 2019 et au 30 septembre 2020, les pertes et déficits nets s’élevaient respectivement à 1,4 et 2,1 milliards de dollars.

Cette introduction en Bourse, bien qu’elle semble intervenir à un moment inhabituel, pourrait permettre de rapporter des fonds supplémentaires pour maintenir Airbnb à flot alors que l’entreprise résiste à la tempête que connaît le secteur du tourisme.

Une introduction attendue mais incertaine

L’introduction en Bourse d’Airbnb pourrait bien être l’une des plus importantes de l’année 2020, même si les avis des investisseurs sont partagés sur l’intérêt de se lancer. Le prix d’ouverture du marché peut être plus élevé pour les investisseurs réguliers si les ordres s’accumulent – une situation courante lors d’introductions en Bourse populaires. Sur de nombreux forums, on se demande si le titre va plutôt monter en flèche ou chuter au cours de la nouvelle année, suivant l’exemple de Snowflake. DoorDash, également, a clôturé le premier jour de son introduction en Bourse avec une action dont la valeur était 86 % plus élevée que son cours initial.

Alors qu’Airbnb est en train de se remettre des conséquences désastreuses de 2020 pour l’industrie du tourisme en général – sans parler de la façon dont les marchés boursiers ont été secoués au cours des 12 derniers mois – il est difficile de prédire ce que lui réserve son introduction en Bourse.

Toutefois, compte tenu du niveau d’intérêt, il semble probable que les prix initiaux des échanges dépasseront 68 dollars par action, voire seront potentiellement beaucoup plus élevés à l’ouverture du marché.

Cotation à l’indice Nasdaq

L’exception à cette règle est le programme d’actions dirigées de la société, qui a offert un nombre limité d’actions à des prix antérieurs à l’OPA à des hôtes de longue date aux Etats-Unis.

« La proposition d’Airbnb de s’inscrire sur le Nasdaq est peu surprenante au vu des énormes valeurs accordées actuellement à tout ce qui est “tech”. Les prix des actifs continuent de monter en flèche alors que les liquidités cherchent à trouver un refuge avec des taux de croissance élevés », commente le professeur John Colley, doyen associé de la Warwick Business School.

« Cependant, les risques sont importants. Airbnb accuse toujours des pertes substantielles après 12 ans et a été sauvée de la pandémie de Covid en avril 2020 avec 2 milliards de dollars de capitaux privés. Il est clair que les bailleurs de fonds recherchent une vente rapide et des bénéfices. »

Source : ZDNet.com

Leave a Reply