PROCES – Deux policiers du célèbre « 36 », situé quai des Orfèvres à Paris, sont accusés de viol par une touriste canadienne…

PROCES – Deux policiers du célèbre « 36 », situé quai des Orfèvres à Paris, sont accusés de viol par une touriste canadienne… Que s’est-il passé au 36 Quai des orfèvres entre 00h40 et 2 heures, la nuit du 23 avril 2014 ? Au neuvième jour du procès, un des deux policiers accusés du viol d’une touriste canadienne a donné pour la première fois, mal à l’aise, sa version des faits ce jeudi.

Dans les images de vidéo-surveillance filmées devant le « 36 », qui ont été diffusées aux assises de Paris, on voit d’abord Antoine Q. entrer dans le célèbre bâtiment, ancien siège de la police judiciaire. Nicolas R. et la Canadienne Emily S. fument une cigarette en parlant à l’officier chargé de surveiller l’entrée, avant d’entrer à leur tour dans les locaux à 00h40. Tout s’est joué dans l’heure suivante, au 5e étage, dans les bureaux de la BRI (Brigade de recherche et d’intervention). Emily S. accuse les deux policiers de l’avoir violée. Ils étaient, selon elle, au moins deux, probablement trois, mais la troisième personne n’a pas été identifiée. Les deux accusés, Antoine Q. et Nicolas R, qui encourent 20 ans de réclusion, nient le viol.

Un vol de « jacket »

« La porte du bureau de Nicolas était fermée. J’entends des rires. Je ne les dérange pas. Je me doute bien qu’il se passe quelque chose », raconte à la barre Antoine Q. Nicolas R. a reconnu une « fellation consentie » dans son bureau. Antoine Q. est rejoint par un collègue, Sébastien C. « Tout à coup, la porte de Nicolas s’ouvre. Emily S. arrive dans notre bureau en short, sans collant, seins nus. Nicolas dit : “Elle est barrée” ». Elle aurait alors dansé, demandant à être prise en (…)

Lire la suite sur 20minutes

Cette vidéo peut également vous intéresser :

 

Let a comment