« Adressez-vous aux scientifiques! »: Didier Guillaume ne sait pas pourquoi les analyses de pollution à Rouen prennent autant de temps – BFMTV.COM

Spread the love

“Adressez-vous aux scientifiques!” Visiblement, Didier Guillaume attend lui-même quelques réponses sur l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen. Interrogé au sujet de ce drame sur BFMTV et RMC ce mardi, le ministre de l’Agriculture a affirmé ne pas comprendre pourquoi les autorités mettaient autant de temps à analyser, par exemple, les fumées rejetées durant l’embrasement et les suies retombées sur le sol.

“Je ne suis pas scientifique. (…) J’étais à Rouen hiers après-midi, Christophe Castaner y est allé, Jean-Michel Blanquer, Agnès Buzyn, Élisabeth Borne et le Premier ministre. La volonté du gouvernement, (…) elle est très claire: la transparence totale. Rien ne sera caché. Tout sera mis sur la table”, a assuré l’ancien socialiste. 

“Tout sera publié”

Évacuant le spectre du fameux “nuage de Tchernobyl”, épisode dont les zones d’ombre ont troublé de nombreux Français, Didier Guillaume s’est indigné que l’on puisse penser que “le gouvernement voudrait cacher des choses”: 

“Qui peut croire que le gouvernement agirait comme d’antan, (lorsque) on nous disait, ‘le nuage n’a point traversé la frontière’?”

Pour autant, le ministre de l’Agriculture n’est pas capable, pour l’heure, d’évaluer la dangerosité des produits brûlés dans cette usine, classée Seveso.

“Tout sera publié entre demain et après-demain sur ce qu’il s’est passé”, a-t-il déclaré, reconnaissant qu’il y avait “urgence”.

Pour autant, Didier Guillaume s’est montré incapable de s’exprimer sur certaines demandes d’assouplissement sanitaires, qui interrogent, formulées par Lubrizol durant l’été.

“C’est normal qu’il y ait des questions!” a sursauté le ministre, avant d’admettre qu’il était également “normal d’y répondre”.

Leave a Reply