Adobe bloquera le contenu Flash le 12 janvier 2021

Spread the love
Adobe bloquera le contenu Flash le 12 janvier 2021

Adobe a publié mardi la dernière mise à jour de son application phare Flash Player, que la société prévoit de mettre à la retraite à la fin de l’année.

“Dans la dernière mise à jour de Flash Player publiée hier, nous avons mis à jour notre message d’invite à la désinstallation et nos fonctionnalités afin d’encourager les gens à désinstaller Flash Player avant la fin de sa durée de vie. A partir du 12 janvier 2021, Adobe bloquera l’exécution du contenu Flash”, a déclaré un porte-parole d’Adobe à ZDNet.

Cette mise à jour fait suite aux changements annoncés par Adobe en juin dernier. À l’époque, Adobe avait déclaré qu’il prévoyait de montrer des invites à tous les utilisateurs de Flash avant la fin de l’année avec une notification indiquant que le logiciel atteindrait bientôt sa fin de vie [EOL – End Of Life].

La nouvelle mise à jour apporte également une date effective à la disparition de Flash : le 12 janvier 2021, date après laquelle tout type de contenu Flash ne pourra plus être exécuté dans l’application Flash.

Et sauter cette dernière mise à jour de Flash n’enlèvera pas cette “bombe à retardement”. Adobe a indiqué à ZDNet que le code killswitch avait été ajouté des mois auparavant dans les versions précédentes et que cette dernière mise à jour Flash ne modifie en rien cette fonctionnalité.

publicité

Fin de la route pour Flash

La fin de vie de Flash a été annoncée pour la première fois en juillet 2017 lorsque Adobe, Apple, Google, Microsoft, Mozilla et Facebook ont convenu de supprimer progressivement les contenus et technologies basés sur Flash de leurs produits.

Au moment de la rédaction de cet article, tous les principaux navigateurs ont déjà désactivé Flash dans leurs produits et sont prêts à supprimer le plugin Flash actuel de leurs bases de données en décembre 2020 et janvier 2021.

Facebook a déjà fait passer la plupart de ses jeux hébergés de Flash à HTML5 et aux technologies basées sur JavaScript. Et ce depuis des années.

Alors que c’était autrefois une idée impensable, aujourd’hui, la fin de vie Flash devrait avoir un impact minimal sur l’écosystème du web, où, selon le site W3Techs, seulement 2,3 % des sites web actuels utilisent du code Flash. Un chiffre qui a fortement chuté ces dernières années. Flash revendiquait sa présence sur 28,5 % des sites Web début 2011.

Outre la dépréciation de Flash dans ses navigateurs, Microsoft a également publié le mois dernier une mise à jour optionnelle de Windows qui, une fois appliquée, supprimera toute trace de Flash Player au niveau de l’ensemble du système d’exploitation.

Adobe remercie les utilisateurs et les développeurs de Flash

Bien qu’il ait été critiqué pour tous ses busg de sécurité, Flash Player a joué un rôle crucial dans l’histoire de l’Internet, en aidant à introduire et à populariser des contenus interactifs comme les animations web, les lecteurs multimédia et les technologies de streaming, qui ont tous été d’abord pris en charge par Flash avant d’être portés en CSS, JavaScript et HTML5.

La dernière mise à jour de Flash ayant été lancée cette semaine, Adobe a également pris le temps de remercier tous les utilisateurs de Flash et les développeurs web pour avoir installé l’application et l’avoir utilisée. Voici le message de l’éditeur, comme on peut le voir dans la dernière entrée du journal des modifications de Flash Player.

Nous voulons prendre un moment pour remercier tous nos clients et développeurs qui ont utilisé et créé un contenu Flash Player étonnant au cours des deux dernières décennies. Nous sommes fiers que Flash ait joué un rôle crucial dans l’évolution du contenu web à travers l’animation, l’interactivité, l’audio et la vidéo. Nous sommes ravis de contribuer à l’avènement de la prochaine ère d’expériences numériques “*.

Source : “ZDNet.com”

Leave a Reply