Accusation de viol contre Gérald Darmanin : ce “n’est pas un obstacle” à sa nomination comme ministre de l’… – franceinfo

Spread the love

Le 9 juin dernier, la cour d’appel de Paris avait ordonné la reprise des investigations qui visent le nouveau ministre de l’Intérieur. Il avait bénéficié d’un non-lieu en 2018.

Gérald Darmanin est le nouveau ministre de l’Intérieur, il remplace Christophe Castaner. L’ex-ministre de l’Action et des Comptes publics est toujours visé par une enquête pour une affaire de viol présumé mais “il n’y a pas d’obstacle” assure l’Élysée.

Sophie Patterson-Spatz accuse Gérald Darmanin de l’avoir violée en 2009. Les investigations sont toujours en cours. Mais “après analyse juridique, les services compétents ont jugé qu’il n’y avait pas d’obstacle à cette nomination” malgré cette plainte pour viol, affirme l’Élysée.

L’actuel maire de Tourcoing avait bénéficié d’un non-lieu en 2018 dans cette affaire, mais en 2019 la Cour de cassation avait finalement ordonné à la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris de réexaminer la validité de ce non-lieu. Le 9 juin dernier, la cour d’appel de Paris a ordonné la reprise des investigations.

Sur le réseau social Twitter, l’association féministe #NousToutes a fortement critiqué la nomination de Gérald Darmanin. Elle parle de “foutage de gueule”.

Leave a Reply