Accident mortel sur un chantier SNCF à Massy : le corps sans vie de l’ingénieur enseveli a été retrouvé – Le Parisien

Spread the love

Le corps sans vie de Guibert Rigah vient d’être retrouvé ce vendredi. Ce cadre ingénieur de 55 ans, père de famille, avait été enseveli dimanche dernier lors d’un affaissement de terrain sur le chantier de renouvellement des ponts SNCF et RATP de Gallardon et de Chartres, sur le réseau RER à Massy (Essonne). Les recherches avaient dû être interrompues lundi en raison de « conditions extrêmement difficiles ».

Les secours ont pu les reprendre ce vendredi matin, une fois le site sécurisé, sous la houlette d’un juge d’instruction saisi en début de semaine. « Pensées aux équipes de SNCF Réseau et aux proches de l’agent enseveli dimanche et dont le corps vient d’être retrouvé sans vie. La victime avait 55 ans et était père de 4 enfants (en réalité de 2 enfants, NDLR). Condoléances à sa famille », a commenté ce vendredi Stéphane Beaudet, le vice-président (sans étiquette) à la région en charge des Transports, sur les réseaux sociaux.

Une information confirmée par le parquet d’Évry dans la foulée. Depuis lundi, une information judiciaire pour rechercher les causes de la disparition de la victime était en cours. Elle pourrait déboucher sur une information judiciaire pour homicide involontaire.

La SNCF, maître d’ouvrage pour le chantier sur lequel la victime s’était rendue dimanche dernier avec deux autres cadres pour une visite de contrôle, a également ouvert une enquête interne pour comprendre ce qui a pu se passer. Il s’agissait d’un forage creusé pour accueillir les pylônes des futurs ponts qui doivent remplacer les deux structures actuelles sur lesquelles circulent les RER B et C. Celles-ci ont été construites il y a plus de 100 ans. Le chantier est toujours fermé, et aucune date de reprise n’est encore annoncée.

Leave a Reply