À Saint-Brieuc, le maire refuse de mettre en place le couvre-feu à 18h – Le Figaro

Spread the love

Hervé Guilhard estime que sa ville n’est pas en crise et qu’une restriction plus tôt n’est pas nécessaire.

La Bretagne en fronde. Le couvre-feu à 18 heures en vigueur à partir de ce week-end dans toute la France ne sera pas appliqué à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), a annoncé samedi 16 janvier le maire Hervé Guilhard (Place publique). Pour cause, sa ville reste relativement épargnée par l’épidémie de coronavirus, estime l’édile.

« On ne va rien changer», a assuré le maire au micro de France Info. «On va continuer à ouvrir les écoles, les crèches, les centres de loisirs, les centres d’accueil jusqu’aux horaires classiques. Parce que sinon, ce sont toujours les plus défavorisés qui trinquent», ajoute-t-il.

Si la ville a bien connu « 50% d’augmentation» d’hospitalisation au Covid-19, le nombre de personnes en réanimation est en fait passé de… 0 à 2. « On n’est pas encore dans un territoire en crise. Si nous étions en crise, je n’aurais pas du tout cette réaction», affirme Hervé Guilhard. Déroger au couvre-feu doit permettre « à toutes les familles de mieux s’organiser, de continuer à vivre un peu mieux, d’aller chercher leurs enfants un petit peu plus tard » et « de faire leurs courses un peu plus tôt et aller dans les quelques commerces qui seront ouverts et ça va les aider », selon l’élu.

Hervé Guilhard déplore un manque de concertation avec les élus locaux : « J’ai beaucoup de respect pour notre préfet avec qui on travaille très bien. Si on en avait échangé, on aurait trouvé une mesure qui serait adaptée. »

Début janvier, plusieurs élus du Bouches-du-Rhône s’étaient vigoureusement opposés à la mise en place du couvre-feu à 18 heures dans leur département. «On a l’impression une fois de plus d’être mis devant le fait accompli», avait réagi l’ancienne maire écologiste de Marseille Michèle Rubirola sur BFMTV.

À voir aussi – «On va s’arranger»: des Parisiens réagissent au couvre-feu à 18h

Leave a Reply