A Pékin, dépistage massif après la découverte d’un nouveau foyer de Covid-19 – Le Figaro

Spread the love

La Chine a enregistré ce dimanche 14 juin un rebond des nouveaux cas de Covid-19, renforçant les craintes de résurgence de la pandémie dans le pays où elle a démarré l’an dernier.

Selon les autorités chinoises, 57 nouveaux cas confirmés de contamination au coronavirus ont été recensés en 24 heures, dont 36 à Pékin, le plus haut chiffre quotidien depuis avril. Ces 36 cas ont tous un lien avec le marché au gros de Xinjadi, dans le sud de Pékin, qui vend notamment de la viande, du poisson et des légumes. Une nouvelle inquiétante pour le reste du monde qui redoute une seconde vague de l’épidémie, laquelle continue à faire rage en Amérique latine.

46.000 personnes vont être testées

Grâce à de stricts contrôles, au port du masque et aux opérations de confinement, l’épidémie était sous contrôle en Chine, où est apparu le nouveau coronavirus l’an dernier à Wuhan (centre). Mais la découverte d’un foyer dans un marché de la capitale, laquelle fait pourtant l’objet d’une surveillance toute particulière, a surpris les Pékinois. Cette découverte a entraîné le confinement de 11 zones résidentielles des environs. Il s’agit toutefois d’une infime partie de Pékin, qui vivait presque normalement dimanche et était encore loin d’une quelconque psychose.

La mairie de Pékin a dit vouloir tester environ 46.000 personnes (sur les 22 millions d’habitants de la capitale) grâce à l’installation de 24 points de dépistage à travers la ville. Toute personne travaillant ou s’étant rendue récemment au marché de Xinfadi doit être dépistée. Jusqu’à présent, 10.881 personnes l’ont été, selon les autorités.

Un marché sous étroite surveillance

L’immense marché de Xinfadi comprend différentes sections réparties sur plusieurs hectares. Les parties où sont vendus la viande et le poisson étaient fermées dimanche, gardées par des centaines de policiers, gardiens ou membres de la police militaire. La zone du marché réservée aux légumes demeurait toutefois ouverte et des camions allaient et venaient.

Les médias officiels ont rapporté que le virus avait été détecté au marché de Xinfadi sur des planches servant à découper le saumon importé. Dans la foulée, les autorités sanitaires ont ordonné une campagne d’inspection dans toute la ville, concernant la viande, la volaille et le poisson, dans les supermarchés, les entrepôts de stockage et les services de restauration.

Vendredi, la mairie de Pékin avait déjà reporté le retour des élèves dans des écoles primaires et suspendu tous les événements sportifs.Un porte-parole de la capitale, Xu Hejian a affirmé dimanche à la presse que Pékin entrait dans «une période exceptionnelle».

Au total, le Covid-19 a fait plus de 427.000 morts et contaminé plus de 7,7 millions de personnes sur la planète, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles.

À voir aussi – La Chine va t-elle écraser Hongkong?

Leave a Reply