A Paris, bars et restaurants pourront s’étendre sur les trottoirs et des places de stationnement – Le Monde

Spread the love
A Paris, le 30 mai 2020.

A Paris, le 30 mai 2020. BERTRAND GUAY / AFP

La maire (PS) de Paris Anne Hidalgo a annoncé samedi 30 mai la possibilité pour les cafés, bars et restaurants d’occuper gratuitement une partie de l’espace public avec leurs terrasses, les seules à être autorisées dans la capitale à rouvrir le 2 juin avec la deuxième étape du déconfinement.

Dans une interview au journal Le Parisien, la maire de Paris précise : « On a adopté un plan d’aides des bars et des restaurants pendant au moins six mois, de mars à fin septembre ». L’une de ses mesures-phares : « l’occupation gratuite d’une partie de l’espace parisien ».

« Ça peut-être aussi certains week-ends la fermeture d’une rue à la circulation pour permettre aux bars ou aux restaurants d’avoir plus d’espace », explique Anne Hidalgo. « Ces lieux provisoires devront fermer à 22 heures pour respecter la tranquillité des riverains », ajoute-t-elle, mais les établissements ayant déjà des terrasses et l’autorisation d’ouvrir le soir garderont leurs horaires habituels.

Lire aussi L’Ile-de-France passe en orange : les terrasses et les parcs autorisés à rouvrir

Seule condition : une inscription en ligne et le respect d’une charte en 10 points, parmi lesquels le respect du protocole sanitaire et de la propreté, la fermeture des terrasses à 22 heures et la limitation des nuisances sonores pour les riverains. Souhaitant « partir d’un principe de confiance », la maire de Paris dit avoir tout de même prévu, en cas d’infractions à cette charte, la « verbalisation » et le « retrait de la possibilité d’exploiter les terrasses temporaires.

Fermetures à la circulation d’une vingtaine de rues

Quant aux rues qui pourraient être piétonnisées pour l’occasion, Anne Hidalgo évoque dans cet entretien « la Place des Vosges, autour du Carreau du Temple, la place Sainte-Marthe dans le Xe arrondissement, la rue Lepic dans le XVIIIe ou encore les abords du canal de l’Ourcq ». Le Parisien a publié la liste complète des rues, que Le Monde s’est également procurée auprès de la mairie de Paris.

Interrogée sur les pistes cyclables nouvellement créées pour offrir une alternative à la voiture et aux transports en commun, elle a déclaré qu’elle ne « souhait(ait) pas de retour en arrière: un nouveau modèle s’impose » pour « lutter contre la pollution » et « éviter les regroupements ».

Le Monde

Leave a Reply