A Marseille, des bureaux de vote fermés faute d’assesseurs – BFMTV

Spread the love

Près de 2% des bureaux de la cité phocéenne n’ont pas ouvert à l’heure prévue ce dimanche. La mairie a dû réquisitionner des présidents de bureau parmi ses fonctionnaires.

Des électeurs marseillais ont trouvé porte close dimanche en se rendant aux urnes, plusieurs bureaux de vote n’ayant pas ouvert à 8 heures faute d’assesseurs, un problème “très vite résolu” selon la mairie.

“Nous avons été confrontés à un problème de mobilisation des assesseurs, sur 480 bureaux, 40 présidents ne sont pas venus récupérer leur sacoche samedi”, a indiqué la direction générale des services de la mairie de Marseille. Au total, selon la mairie, 2% des bureaux de la ville n’ont pas ouvert à l’heure convenue.

La mairie a procédé à des réquisitions, parmi des fonctionnaires, mais sur les 40 présidents réquisitionnés, 20 manquaient à l’appel. En milieu de matinée dimanche, “seuls dix bureaux sont encore fermés, en cours d’installation”, a précisé la mairie, assurant qu’ils seraient tous ouverts “incessamment”.

Selon la préfecture, qui a diffusé un communiqué de presse à la mi-journée, ce sont 34 bureaux de vote qui ne disposaient pas de présidents dimanche à l’ouverture, ajoutant que “des retards significatifs ont pu être constatés dans l’ouverture de certains bureaux”. Les assesseurs réquisitionnés, a insisté la mairie, “ne sont pas habitués et donc l’ouverture des bureaux est plus lente”. Un bug informatique a aussi touché les logiciels électoraux samedi, a-t-elle ajouté.

“Revenir plus tard”

Dans le quartier Périer, au sud de la ville, à 8H45 le bureau 802 restait fermé, un vigile indiquant aux électeurs décontenancés qu’il fallait “revenir plus tard”.

Une électrice du XIe arrondissement, Béatrice Reinische, a fait part de son désarroi. “A 9 heures, dans mon quartier de la Valentine, il y avait un attroupement devant le bureau, le vigile nous a dit que c’était fermé, qu’il fallait repartir, sans plus d’info.”

“Mon fils de 18 ans votait pour la première fois, mais il a dû partir loin de Marseille pour la fête des pères, il ne reviendra pas voter plus tard, c’est une atteinte à nos droits!”, a dénoncé cette électrice.

Les services d’accueil téléphonique de la préfecture, selon elle, étaient saturés d’appels dimanche matin.

Jé. M. avec AFP

Leave a Reply