À Genève, Poutine et Biden se disent leurs quatre vérités – Le Figaro

Spread the love

DÉCRYPTAGE – Le président américain attend un changement de comportement de Moscou alors que son homologue russe souhaite que l’Amérique se cantonne à ses affaires.

Réunis pour tenter de stopper la détérioration galopante des relations russo-américaines, Joe Biden et Vladimir Poutine ont tenté de lancer ce mercredi un début de dialogue «constructif» et «pragmatique», au-dessus d’un abîme de désaccords. Le bilan concret de leurs discussions est resté maigre mais ils sont tombés d’accord pour renvoyer leurs ambassadeurs à leur poste et relancer leurs négociations sur la stabilité nucléaire stratégique, signant même une déclaration en ce sens, après avoir discuté pendant près de quatre heures à la villa La Grange, une belle bâtisse du XVIIIe siècle posée face aux eaux étincelantes de soleil du Lac Léman, au cœur du parc La Grange, à Genève.

«Il y a une vraie perspective d’amélioration de la relation avec la Russie», a même dit Joe Biden. On était loin du climat chaleureux et décontracté immédiatement palpable lors du sommet Reagan-Gorbatchev tenu à la villa Fleur d’Eau sur les bords du même lac, comme l’ont noté, nostalgiques, des journalistes suisses

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

Leave a Reply