À Dijon, l’incroyable expédition punitive de Tchétchènes – Le Figaro

Spread the love

RÉCIT – La communauté assure se défendre contre des dealers. Les autorités parlent de «guerres de territoires».

Des individus ont incendié voitures et poubelles, sur fond de règlement de comptes dans le quartier des Grésilles, lundi à Dijon.
Des individus ont incendié voitures et poubelles, sur fond de règlement de comptes dans le quartier des Grésilles, lundi à Dijon. Vincent LINDENEHER/PHOTOPQR/LE BIEN PUBLIC/MAXPPP

Nice et Dijon ce week-end, mais aussi Troyes en avril ou Rouen en mai… ces dernières semaines ont été marquées par une recrudescence de mobilisations ou d’expéditions punitives menées par des membres de la communauté tchétchène. Vendredi soir, la capitale de la Bourgogne a ainsi été le théâtre de scènes surréalistes avec des dizaines d’hommes «patrouillant», parfois cagoulés, armés de barres de fer, couteaux, marteaux, tournevis et battes de baseball.

Ces Tchétchènes venus en voiture d’un peu partout en France venaient «venger» un des leurs, âgé de 16 ans, passé à tabac. Ce jeune Tchétchène aurait voulu aider des amis balkaniques (Serbes ou Albanais selon les versions) à se défendre contre des dealers présumés issus de la communauté maghrébine… L’expédition punitive s’est prolongée pendant trois soirées, notamment dans le quartier des Grésilles, connu pour son trafic de drogue, avec au moins 12 blessés et la dégradation d’un bar à chicha, dont le propriétaire est accusé d’être à l’origine

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.


Abonnez-vous : 1€ le premier mois

annulable à tout moment

Leave a Reply