L’intelligence artificielle de Facebook met au défit les joueurs de poker professionnels, grâce à un entraînement court et économique.

Eloborée par les chercheurs de l’université Carnegie Mellon, le programme d’apprentissage automatique s’est confronté à douze des meilleurs joueurs mondiaux de poker. Deux tests ont été menés de front, l’intelligence artificielle jouait contre cinq joueurs humains d’un côté, et de l’autre, un seul joueur humain affrontait cinq entités dirigées par l’IA.

Le programme répondant au doux nom de Pluribus aurait simplement survolé le débat. Selon Chris Ferguson, sacré six fois champion du monde des World Séries of Poker, « Pluribus est un adversaire très difficile à affronter. C’est vraiment compliqué de le coincer, quelle que soit sa main. » Le programme a appris en jouant de nombreuses fois contre lui-même sur un serveur doté de 64 cœurs et 512 Go de RAM, et pour un coût modique, environ 150 dollars pour huit jours de formation selon les chercheurs.

Pluribus serait d’ailleurs particulièrement doué pour le bluff, car le logiciel ne voit pas cela comme un mensonge, mais comme la stratégie optimale à appliquer dans certains cas précis, ce qui donne un jeu « implacable et constant. » Pluribus serait également une source d’inspiration pour les joueurs professionnels, comme Jimmy Chou, qui estime découvrir « de nouvelles choses à intégrer à son jeu » à chaque partie contre la machine.

Source

Advertisements

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.