Le haras national de Saint-Lô (Manche) a été la proie d’un violent incendie dans la nuit de jeudi à vendredi, a révélé le quotidien régional Ouest-France. Le feu a pris dans les écuries vers minuit, sous les yeux des riverains qui entendaient les cris des chevaux.

Appelés sur place peu après minuit, les sapeurs-pompiers ont dépêché plus de 75 hommes et 30 engins pour tenter de le maîtriser et empêcher qu’il se propage aux autres bâtiments.

Le sinistre était maîtrisé vers 3 heures du matin. Les pompiers estiment qu’environ la moitié de la surface des écuries a été détruite.

Les 22 chevaux qui étaient à l’intérieur des écuries incendiées ont pu être évacués à temps. Selon le Codis de la Manche (Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours), les animaux sont « tous indemnes et n’ont pas pris la fumée ».

Une partie de ce bâtiment abritait également du fourrage. « Quand on est arrivé, la partie stockage était entièrement embrasée, notre but a été de préserver la partie hébergement des chevaux et d’éviter la propagation, ce qui a été réalisé : on a préservé 1.500 m2 sur les 4.000 m2 au sol », indique le Codis.

Le haras est composé « de six bâtiments, séparés les uns des autres. Celui qui a été touché par l’incendie était le dernier bâtiment dans son état d’origine, avec par exemple une charpente en bois », précise le Codis du département.

Parmi les pistes pour expliquer le sinistre figure le fourrage, qui venait d’être entré deux jours auparavant « car il peut s’échauffer, monter jusqu’à 150°C et créer un incendie », d’après le Codis.

Classés monuments historiques depuis 1993, les bâtiments du haras de Saint-Lô, l’un des plus anciens en France, ont été érigés en 1882 et 1890 sur leur site actuel. Détruits en partie le 6 juin 1944, ils ont été rebâtis à l’identique. Ils accueillent une quarantaine d’étalons et sont gérés depuis 2016 par une société mixte impliquant le département, la région, la ville et l’agglomération.

Le haras de Saint-Lô en août 2000 lors de la 10e édition du Normandie Horse Show/AFP
Le haras de Saint-Lô en août 2000 lors de la 10e édition du Normandie Horse Show/AFP  
Advertisements

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.