Selon un rapport publié par Nikkei, Apple envisagerait de réduire une partie de sa production de matériel en dehors de la Chine, sans doute au Vietnam ou en Inde… mais pas aux États-Unis.

Apple pourrait fabriquer ailleurs qu’en Chine

Donald Trump a lancé une guerre commerciale contre la Chine qu’il accuse de nombreux maux, notamment d’être responsable de la perte d’emplois aux États-Unis. Le président américain a mis en place des taxes douanières qui, au final, pénalisent le consommateur américain et semble sans grand effet puisque la Chine a mis en place un système de taxes similaires. Donald Trump a par la suite banni l’entreprise Huawei des USA. Cette guerre commerciale affecte, par ricochet, l’un des fleurons technologique américain, Apple, qui songe à délocaliser une partie de sa production hors de Chine.

Selon un fournisseur d’Apple cité par le rapport Nikkei : « Un taux de natalité plus faible, des coûts de main-d’œuvre plus élevés et le risque de trop centraliser sa production dans un pays. Ces facteurs défavorables ne vont nulle part… avec ou sans le nouveau tarif douanier de 300 milliards de dollars ». Voici les raisons avancées justifiant que la marque à la pomme soit à la recherche d’autres pays pour sa production.

Cependant, malgré les demandes pressantes de Donald Trump pour qu’Apple relocalise une partie de sa production aux États-Unis, cela ne se fera vraisemblablement pas. Le géant américain de la téléphonie et de l’informatique lorgne plutôt du côté de l’Inde et du Vietnam. Le Mexique, l’Indonésie et la Malaisie sont aussi à l’étude du côté de Cupertino. Les faibles salaires et les lois environnementales limitées dans ces pays sont effectivement bien plus intéressants pour Apple.

Les taxes douanières de Trump mettent Apple dans l’embarras

« Transférer la production hors de Chine, qui a constitué un immense écosystème de fournisseurs de composants et de logistique autour d’Apple, sera un processus « douloureux et difficile », selon un fournisseur cité par Nikkei. La Chine compte effectivement une énorme main-d’œuvre qualifiée et son infrastructure est plus résiliente et moins sujette à des problèmes tels que les coupures de courant qui peuvent avoir de graves conséquences pour les grands fabricants.

Cependant, déplacer la production de la firme de Cupertino ne sera pas un processus rapide. Cela devrait prendre au moins 18 mois et les résultats devraient être connus d’ici deux à trois ans. C’est d’autant plus compliqué que la marque à la pomme compte aussi de nombreux fournisseurs en Chine. Notez que, suite à la mise au ban de Huawei par les USA, de nombreux chinois boycottent Apple.

Advertisements

One Comment

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.