Invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC ce mercredi matin, le député LFI du Nord, Adrien Quatennens, a affirmé que son groupe parlementaire ne voterait pas la confiance à l’issue du discours de politique générale d’Edouard Philippe ce mercredi après-midi, à l’Assemblée nationale.

“Nous renouvellerons notre vote d’entrée à l’Assemblée, nous sommes un groupe d’opposition”, a-t-il rappelé, ajoutant que “ce que l’on nous présente comme l’Acte II du quinquennat d’Emmanuel Macron, ça va être en réalité plus d’austérité”. 

“Ça n’est pas la chute d’un homme”

Interrogé sur le fait que Jean-Luc Mélenchon n’a pas quitté sa place au sein de LFI malgré le lourd revers dans les urnes aux européennes du 26 mai, Adrien Quatennens a estimé qu’il “n’est pas le coeur du problème”. “Est-ce que vous avez demandé à Emmanuel Macron s’il doit partir? Si on applique votre raisonnement, Emmanuel Macron doit partir”, a-t-il répondu. 

“Ça n’est pas la chute d’un homme. (…) Il (Jean-Luc Mélenchon) est aujourd’hui le président du groupe parlementaire à l’Assemblée nationale, il a porté à haut niveau niveau notre projet. Je pense que Jean-Luc Mélenchon, quelle que soit sa place, doit garder une place importante au sein de notre parti”, a encore fait valoir l’élu du Nord. Et d’ajouter: “La question de sa place particulière, il a dit qu’il allait avoir l’occasion d’en parler dans les prochains jours”. 

Quant à savoir si Adrien Quatennens briguera la mairie de Lille lors des prochaines municipales, le député a demandé de lui “laisser encore quelques semaines pour savoir s’il propose sa candidature”. 

Advertisements

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.