88Jobs, PME des RH, privilégie la simplicité du CRM

Spread the love
88Jobs, PME des RH, privilégie la simplicité du CRM

Dans certains secteurs, comme celui de la restauration, la crise a été un puissant accélérateur en matière d’adoption des technologies. Pour 88Jobs, une PME de 13 personnes et 1 million d’euros de chiffre d’affaires, spécialisée dans le recrutement, la digitalisation avait été entreprise bien avant.

Cela s’explique notamment par une plus forte maturité numérique du secteur de l’emploi. Mais 88Jobs dispose aussi d’une activité à l’international avec des bureaux en Chine. Le télétravail était en outre déjà pratiqué au sein de l’entreprise.

publicité

Sites, recrutements et CRM interconnectés

« Toute la chaîne de production est déjà en ligne. Nos clients ont beaucoup plus dû s’adapter à la période, avec moins de rendez-vous physiques et plus d’entretiens à distance. Eux ont changé. Nous, nous avions déjà cette culture du remote avec nos clients et candidats », confie son PDG, Laurent Clementz.

Pour ses besoins, notamment concernant l’évolution de ses sites d’emploi, 88Jobs a également la possibilité de réaliser des développements sur-mesure. La PME emploie en effet des développeurs. Pour gérer ses process RH, elle pensait d’ailleurs développer sa propre solution. L’adoption du module Zoho Recruit ne devait être qu’une première étape.

C’était en 2016, et le prix « très agressif » encourageait la société à tester avant de concrétiser la piste du développement interne. Depuis, le module est toujours massivement utilisé par les collaborateurs. « Nous avons construit notre écosystème autour de Zoho Recruit. Tous nos sites emploi déversent les CV dans l’ATS grâce à des API », indique le dirigeant.

Le spécialiste du recrutement a également adopté d’autres applications en souscrivant à la suite Zoho One, présentée comme un « système d’exploitation pour les entreprises » par son éditeur. La suite intègre notamment une progiciel de gestion de la relation client, Zoho CRM.

La simplicité prime sur une Rolls du CRM

Quelques mois plus tôt cependant, la PME choisissait de migrer vers une solution moins riche fonctionnellement, mais plus simple d’accès, Zoho Bigin. Zoho CRM s’avérait trop lourd en termes de processus pour les besoins de l’entreprise. Son utilisation nécessitait par ailleurs de former les nouveaux collaborateurs.

<

p align=”center”>

Capture d’écran du logiciel Zoho Bigin.

Avec Bigin, 88Jobs faisait le choix de l’essentiel, et s’affranchissait des besoins en termes de formation des salariés et de compétences pour l’administration. L’éditeur Zoho fournissait par ailleurs un outil de migration permettant d’automatiser le transfert des données de Zoho CRM vers Bigin.

« Pour de tels outils, il y a un équilibre à trouver entre le fonctionnel et la simplicité. Compte tenu de l’échelle de notre société, cela ne nous sert à rien d’avoir une Rolls. Le travail de mes collaborateurs n’est pas de remplir des fiches dans le CRM, mais de générer du business », justifie Laurent Clementz.

Simplicité et intégration avec les autres modules

Avec Zoho Bigin, les salariés disposent des fonctionnalités indispensables pour gérer les actions commerciales, comme sur des outils du marché tels que Pipedrive. Les fonctions essentielles sont ainsi la saisie des informations de contact et le suivi des affaires, pour une visualisation rapide de l’activité par le dirigeant.

L’avantage de cette solution pour l’entreprise résidait par ailleurs dans son intégration avec les autres modules Zoho utilisés. Et ceux-ci sont multiples, puisque la société s’appuie aussi sur Books pour la facturation et les devis, ou encore la signature électronique, ou Zoho Workdrive pour la gestion des fichiers.

Organisateur de salons, dont l’activité en physique devrait reprendre à présent, 88Jobs prévoit à court terme de tester un nouveau module dédié à ce domaine : Zoho Backstage. Et encore une fois, c’est la simplicité qui prime pour la PME, avec une solution unique réunissant l’ensemble des fonctions essentielles pour l’organisation d’événements (invitation, gestion des badges, etc.). « Avec peu de ressources digitales, il est possible aujourd’hui de disposer de nombreuses fonctions. Tout ce qui peut introduire de la simplification et à des coûts raisonnables est le bienvenue », conclut le PDG.

Leave a Reply