Pour éviter les mauvaises surprises, les responsables des Infrastructures & Opérations doivent apprendre à choisir, acheter et déployer les bons services et outils de cloud public.

Le choix du bon fournisseur de services cloud, n’est pas toujours chose aisée. Outre le fait que les prestataires soient très différents les uns des autres, l’absence de cadre d’évaluation complique fortement la tâche des responsables des infrastructures et des opérations en quête d’un fournisseur cloud à même de pourvoir à leurs besoins.

Choisir et gérer ses services cloud est un art que tout responsable des Infrastructures & Opérations doit impérativement apprendre à maitriser, eu égard à la place centrale du cloud computing dans les programmes axés sur les technologies d’avenir que sont le digital, l’Internet des Objets (IoT) ou encore l’intelligence artificielle. En effet, il est des choix que l’on peut regretter amèrement pendant longtemps.

Reste à savoir par où commencer. Pour vous aider dans cette tâche, nous identifions cinq priorités à prendre en compte pour choisir, acquérir et déployer des offres cloud.

Priorité n°1 : identifier les fonctionnalités et capacités stratégiques contenues dans les offres des principaux fournisseurs de services cloud

Pour choisir un prestataire de services cloud sans se tromper, il importe d’évaluer le potentiel d’intégration de son architecture technique à ses workflows, aujourd’hui comme demain. Pour ce faire, il faut garder en tête que les architectures techniques des principales plateformes de services cloud sont à la fois lourdes et complexes, et que leur fonctionnement est souvent difficile à comprendre. En outre, les spécificités techniques et architecturales des offres de chaque prestataire sont souvent les propriétés exclusives de celui-ci, et leur usage est restreint.

Malgré ces obstacles, il est nécessaire d’identifier les composants principaux des architectures, de déterminer leur capacité à travailler ensemble et l’impact que cela aura sur la solution au sens large. Parmi les caractéristiques indispensables, on citera entre autres le self-service, l’élasticité, l’accès au réseau, la sécurité, la conformité aux règlements en vigueur et les capacités opérationnelles.

Priorité n°2 : comprendre où les offres de services cloud se situent par rapport aux besoins et critères du responsable des Infrastructures & Opérations

Avant de choisir un fournisseur de services cloud, il est nécessaire de vérifier dans quelle mesure son offre est adaptée aux contraintes techniques et aux particularités de l’environnement du responsable. À titre d’exemple, un service cloud public devra allier simplicité et performance et proposer un large éventail de fonctionnalités tout en demeurant économique. Cependant, beaucoup de clients exigent, outre ces caractéristiques, des qualités facilitant une relation stratégique de long terme avec le prestataire sélectionné.

Les facteurs à prendre en compte varient quelque peu selon qu’il s’agit d’infrastructures as-a-service (IaaS) ou de plateformes applicatives as-a-service (aPaaS). Dans le cas d’une IaaS, on mettra l’accent sur des paramètres comme la puissance de calcul, le fonctionnement en réseau, le stockage, la sécurité et l’assistance. Dans celui d’une plateforme aPaaS, on accordera une attention accrue aux composants de l’architecture applicative, aux outils des développeurs, à l’architecture de virtualisation et d’hébergement, au mode de déploiement du code, à la gestion des cycles de vie, à l’évolutivité et à la disponibilité.

Priorité n°3 : Miser sur la planification et les contrôles pour limiter les risques de sécurité et de non-conformité

Alors que les offres de cloud public suscitent un engouement croissant chez les entreprises, l’obligation de respect des règlements et lois sur le traitement des données personnelles s’accentue. Par exemple, le règlement général sur la protection des données (RGPD) s’applique à toutes les organisations qui exploitent et stockent les données personnelles de tout ressortissant de l’UE, quel que soit le pays où lesdites sociétés sont établies. Dès lors, les responsables des Infrastructures & Opérations doivent s’enquérir des démarches de leur fournisseur de services cloud dans le cadre du RGPD et des outils dont il se sert pour être conforme.

Priorité n°4 : Développer un cadre formalisé pour faciliter l’acquisition d’outils de gestion des plateformes cloud

Face à la rapide démocratisation du cloud, les fournisseurs de services cloud lancent en permanence de nouveaux outils et services natifs, ce qui confère une importance supplémentaire aux plateformes et aux outils de gestion des services cloud. De ce fait, les entreprises de l’IT doivent élaborer une série de critères d’évaluation des solutions de ce type, ainsi qu’une stratégie globale de gestion du cloud. Cette dernière permettra d’aiguiller les choix des entreprises et les dote des processus nécessaires à leur déploiement.

Priorité n°5 : Connaître les options disponibles en matière de processus et d’architecture pour mettre en œuvre sa stratégie de gouvernance cloud

Dans un souci d’efficacité, les entreprises font généralement primer les décisions d’ordre fonctionnel sur celles relatives à la planification de l’évolutivité et du support sur le long terme. Or, il est indispensable que les responsables des Infrastructures & Opérations prennent le temps de préparer leur stratégie de gouvernance des services cloud, car tout événement imprévu peut avoir des conséquences lourdes et coûteuses plus tard.

En s’appuyant sur une stratégie performante de gouvernance et de conception des comptes cloud, les responsables des Infrastructures & Opérations s’arment pour gérer efficacement la mise à jour des services, éviter une expansion anarchique du cloud, et s’affranchir de certaines difficultés liées à la mise en réseau et à leur gestion. Ceux qui se prêteront à l’exercice n’auront plus à moderniser leur infrastructure des mois ou des années plus tard, en paralysant ou en transformant un outil de production devenu indispensable au fonctionnement de leur entreprise.

Source : Smarter With Gartner

Let a comment