2030, Microsoft annonce son plan pour une empreinte carbone négative

Spread the love

Microsoft dévoile un plan ambitieux en matière de protection de l’environnement et de lutte contre le changement climatique.  Il s’articule autour de trois axes dont la compensation d’ici 2050 de l’intégralité de l’empreinte carbone de son activité depuis sa création.

Microsoft décide d’accélérer sa communication sur le thème de l’environnement en dévoilant un vaste plan pour la prochaine décennie. Un but « ultime » est mis sur la table. A l’horizon 2050 le groupe veut supprimer son empreinte carbone de l’histoire de la planète.

Rejoignant un autre géant attaché depuis plusieurs années à montrer une image « verte », Redmond prévoit de réduire fortement au cours de la prochaine décennie son empreinte carbone qu’elle provoque directement ou indirectement . Ce plan vise une empreinte carbone négative en 2030.

Microsoft’s pathway to carbon negative by 2030

A terme c’est-à-dire vers 2050 elle permettra de compenser l’intégralité de ses émissions de carbone (depuis 1975).

Le géant annonce un investissement d’un milliard de dollars dans un fond d’innovation pour initier de nouvelles recherches dans le domaine de l’environnement et des logiciel/materiel plus respectueux.

Le président de Microsoft, Brad Smit explique

« Les experts mondiaux du climat s’accordent à dire que le monde doit prendre des mesures urgentes pour réduire les émissions. En fin de compte, nous devons atteindre les émissions « nettes zéro », ce qui signifie que l’humanité doit éliminer autant de carbone qu’elle émet chaque année. Cela prendra des approches agressives, de nouvelles technologies qui n’existent pas aujourd’hui, et des politiques publiques novatrices. C’est un objectif ambitieux, voire audacieux, mais la science nous dit que c’est un objectif d’une importance fondamentale pour chaque personne vivante aujourd’hui et pour chaque génération à suivre. »

D’ici 2030, Microsoft promet d’être négatif en carbone et d’ici 2050 de retirer de l’environnement tout le carbone qu’elle a émis. Le financement passe en partie par une augmentation de sa taxe interne sur le carbone en place depuis 2012.  Il est prévu de facturer ses émissions directes mais aussi celles de ses chaînes d’approvisionnement et de valeur.

Vous trouverez tous les détails à cette adresse.

Leave a Reply