Fondé il y a quelques années, QuadrigaCX est actuellement considéré comme l’une des plus importantes plateforme d’échange de cryptomonnaies au Canada. Néanmoins, l’entreprise, ainsi que les propriétaires de monnaie virtuelle, sont dans une situation particulièrement complexe depuis le décès du fondateur de l’exchange, Gerald Cotten.

Pas d’accès aux cryptomonnaies pour l’instant

Âgé de 30 ans, Cotten est décédé durant le mois de décembre 2018 suite à des complications de santé, lors d’un voyage en Inde, mais les circonstances ne semblent pas encore très claires. Depuis son décès, l’entreprise n’est plus en mesure d’accéder à 190 millions dollars en cryptomonnaies, car elle ne possède pas les clefs de sécurité offrant l’accès aux coldwallets (pour « portefeuille à froid »). En somme, les responsables ne peuvent pas accéder à l’argent de leurs clients.

Et pour cause, Gerald Cotten était la seule et unique personne à détenir les mots de passe offrant le précieux accès aux cryptomonnaies. Depuis sa mort, la situation est quelque peu ubuesque, au point que c’est sa femme Jennifer Robertson qui tente actuellement d’accéder à l’ordinateur portable de son mari pour trouver une solution. Compte tenu du fait que Cotten travaillait souvent chez lui depuis cet ordinateur, l’appareil est malheureusement chiffré et ses données sont inaccessibles. Jennifer Robertson a indiqué avoir contacté un expert informatique, mais cela n’a donné aucun résultat pour l’instant.

Bien évidemment, laisser une seule personne en possession d’informations aussi essentielles au bon fonctionnement de l’entreprise, voire à sa survie, peut sembler complètement naïf. Le fait de conserver les cryptomonnaies sur des portefeuilles à froid apparaît logique, car cela permet de limiter certains risques, mais en aucun cas une seule personne, le PDG, doit y avoir accès. Ces mots de passe sont un accès direct vers des sommes d’argent énormes, si bien que l’ordinateur de Cotten était alors comparable avec une valise remplie de billets, si ce n’est que celle-ci a besoin d’être déchiffrée pour être ouverte.

Actuellement, une procédure est lancée devant une Cour suprême canadienne, mais il se peut que les clients ne récupèrent jamais leur argent.

Source

Ledger Nano X : Test, tutoriel et avis sur ce portefeuille crypto

Let a comment