17 départements en vigilance orange, 100.000 foyers privés d’électricité : ce qu’il faut savoir sur la… – Europe 1

L’ESSENTIEL EN DIRECT

Ça y est, Amélie souffle sur la France. Il s’agit de la première grosse tempête de cet automne, avec des vents violents qui devraient frapper 17 départements du Massif central et du Sud-est.

Les informations à retenir 

– 17 départements sont en vigilance orange pour vents violents 

– 100.000 foyers sont privés d’électricité dimanche, dans le Sud-ouest

– Les autorités appellent à la prudence, surtout sur les côtes 

Dix-sept départements ont en effet été placés en vigilance orange. Deux autres départements ont été placés dimanche matin en vigilance “vent”. Il s’agit des Alpes-Maritimes et de la Corse-du-Sud (2A). Ils s’ajoutent aux huit départements de l’arc atlantique déjà placés en vigilance orange (Charente, Charente-Maritime, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Deux-Sèvres, Vendée et Vienne). Et aux sept du Massif Central : Allier, Cantal, Corrèze, Creuse, Dordogne, Puy-de-Dôme et Haute-Vienne. La fin de la vigilance est prévue à 16h.

Environ 100.000 foyers étaient déjà privés d’électricité dimanche matin dans le sud-ouest de la France, conséquence des fortes intempéries et des vents violents qui ont balayé la région, a indiqué le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité Enedis. Les principaux départements concernés par ces coupures sont les Pyrénées-Atlantiques, les Landes, la Gironde et la Dordogne, a précisé Enedis.

En Vendée, la tempête a été moins puissante que prévue

Déjà dans la nuit et dimanche matin, les vents ont soufflé très fort, jusqu’à 163 km/h au Cap Ferret, 117 à l’Ile de Groy en Bretagne ou encore 133 à Biscarrosse. En Vendée, la tempête a été moins puissante que prévue, avec des vents à moins de 100 km/h en première partie de la nuit. Les pompiers n’ont réalisé “que” 70 interventions, principalement pour des chutes d’arbres ou d’objets. Aucun blessé n’a été recensé dans le département. Les pompiers restent tout de même en dispositif renforcé dimanche.

Dans les autres départements concernés, des mesures de précaution sont toujours d’actualité. Les pouvoirs publics recommandent de limiter les déplacements, ou en tout cas de bien se renseigner avant de les entreprendre. Prenez garde aux chutes d’arbres et d’objets, sur les routes comme dans les jardins.

Sur les côtes, des précautions supplémentaires sont de mises. Le long du littoral, les forts déferlements de ces vagues risquent d’engendrer des submersions sur les parties exposées ou vulnérables, notamment dans le Golfe de Gascogne au moment de la pleine mer (vers 7/8 h dimanche matin, avec des coefficients de marée bas : 51).En Vendée, les navettes entre le continent et l’Île d’Yeu ont été suspendues. Plus au Sud, à Lacanau, en Gironde, l’accès à la plage a été fermé. Et les commerçants sont eux, priés d’attacher fermement ce qui risquerait de s’envoler.

De la grêle et de fortes rafales de vent

Les orages remontant de Méditerranée devaient éclater dimanche matin sur une grande partie sud des Alpes Maritimes. Outre une forte activité électrique, de la grêle et de fortes rafales de vent, ces orages peuvent donner 40 à 50 mm en moins d’une heure, et localement un peu plus sous les plus violents. On attend sur l’ensemble de l’épisode 60 à 80 mm, localement 100 à 120 mm voir 140 mm en Corse.

Les rafales les plus fortes sont prévues sur les départements de Charente-Maritime et Gironde. Sur les littoraux de ces derniers, des vents de 140 km/h voire très ponctuellement un peu plus sont attendus.

Leave a Reply