11 septembre 2001 : minute par minute, le récit d’une journée qui a changé le monde – Le Parisien

Spread the love

Voilà déjà 20 ans qu’a eu lieu l’un des événements les plus marquants du XXIe siècle : les attentats du 11 Septembre. En quelques heures, les attaques coordonnées menées par Al-Qaïda sur le sol américain ont fait 2977 morts.

19 terroristes ont détourné quatre avions de ligne : deux se sont écrasés dans les tours jumelles du World Trade Center, un sur le Pentagone et le dernier dans une zone boisée grâce à la résistance des passagers. Alors que l’Amérique se recueille ce samedi, retour sur ces événements aussi dramatiques que hors norme.

7h59. Le vol 11 d’American Airlines, un Boeing 767, part de Boston à destination de Los Angeles. A son bord, 76 passagers, 11 membres d’équipage et cinq pirates de l’air.

8h15. Le vol 175 de United Airlines, également un Boeing 767 reliant Boston à Los Angeles, décolle avec 65 personnes à bord, dont cinq pirates.

8h19. Les membres de l’équipage du vol 11 d’American Airlines alerte que l’avion est en train d’être détourné. L’un des pirates de l’air a poignardé un passager, rappelle ABC7, probablement parce qu’il a tenté de s’opposer au terroriste.

8h20. Le vol 77, un Boeing 757, décolle de Dulles près de Washington pour San Francisco, avec 64 personnes à bord dont cinq pirates.

8h42. Le vol 93 de United Airlines part de Newark (New Jersey) à destination de San Francisco. A son bord, 33 passagers, sept membres d’équipage et quatre terroristes.

Premiers impacts

8h46. Le vol 11 frappe la tour nord du World Trade Center. Il ouvre une gigantesque brèche dans les étages supérieurs, qui s’enflamment.

8h50. Le président américain, George W. Bush, est prévenu. L’hypothèse de l’accident est la première envisagée.

Une quinzaine de minutes après le premier impact, un avion a touché la tour sud du World Trade Center.
Une quinzaine de minutes après le premier impact, un avion a touché la tour sud du World Trade Center. AFP/Seth McAllister

9h03. Le vol 175 de United Airlines se fracasse à son tour contre les étages supérieurs de la tour sud.

9h05. En déplacement en Floride, le président George W. Bush commence à lire une histoire à des enfants d’une école primaire. « Un deuxième avion a frappé la deuxième tour. L’Amérique est attaquée », lui glisse à l’oreille son chef de cabinet.

Au même moment, une passagère du vol 77 alerte son mari du détournement de l’avion dans lequel elle se trouve. Il prévient les autorités fédérales.

9h25. Les autorités de l’aviation civile, la FAA, annoncent la fermeture de l’espace aérien américain et interdisent tout décollage.

« Apparente attaque terroriste »

9h30. George W. Bush annonce aux écoliers qu’il rentre à Washington en raison d’une « apparente attaque terroriste ».

9h36. Les services secrets évacuent le vice-président, Dick Cheney, dans le Centre présidentiel des opérations d’urgence, sous la Maison Blanche.

9h37. Le vol 77 d’American Airlines, parti de l’aéroport Dulles près de Washington pour San Francisco s’écrase sur la façade ouest du Pentagone. L’impact tue tous les passagers et 125 personnes au sol.

L'avion qui s'est écrasé sur le Pentagone a tué 125 militaires et civils en plus des passagers et membres d'équipage présents dans l'appareil détourné.
L’avion qui s’est écrasé sur le Pentagone a tué 125 militaires et civils en plus des passagers et membres d’équipage présents dans l’appareil détourné. AFP/Stephen Jaffe

9h42. La Federal Aviation Administration (l’agence nationale chargée des contrôles aériens) ordonne à tous les avions en vol d’atterrir au plus vite.

9h45. La Maison Blanche et le Capitole sont évacués.

9h59. Après avoir brûlé pendant près d’une heure, la tour sud s’effondre en quelques secondes dans un déluge de feu, d’acier et de poussière. La violence est telle qu’aucune trace d’ADN n’a jamais été retrouvée pour des centaines de victimes.

VIDÉO. 11 septembre 2001 : 20 ans après, deux Français de New York se souviennent

10h03. Le vol 93 parti de Newark (New Jersey) s’écrase à Shanksville, une zone boisée de l’ouest de la Pennsylvanie. Certains passagers, informés par téléphone portable de ce qui se passait à New York, ont résisté aux terroristes.

10h15. Une partie du Pentagone s’effondre.

Bush promet de traquer les responsables

10h28. La tour nord s’écroule, 102 minutes après avoir été touchée par l’avion. La pointe sud de Manhattan est couverte d’un nuage de cendres et de débris.

11h02. Le maire de New York, Rudy Giuliani, ordonne l’évacuation de la partie sud de Manhattan.

13h04. George W. Bush, qui a été évacué sur la base aérienne de Barksdale (Louisiane), place les forces armées en « état d’alerte maximum » et promet de « traquer et punir les lâches responsables » des attentats. Le président sera ensuite transféré sur la base aérienne d’Offutt, dans le Nebraska (centre) avant de rentrer à la Maison Blanche dans la soirée.

13h27. Le maire de Washington, Anthony Williams, décrète l’état d’urgence dans la capitale fédérale.

17h20. Après avoir brûlé pendant sept heures, le bâtiment 7 du World Trade Center s’effondre à son tour, sans faire de victimes.

20h30. George W. Bush s’adresse aux Américains, dénonce des « actes terroristes délibérés ». Il promet d’en traquer les responsables et avertit que Washington ne fera « aucune distinction » entre les terroristes et ceux qui les abritent. S’en suivent des jours de recherches, pour tenter de retrouver des survivants ou les restes des victimes. 40 % des disparus n’ont toujours pas pu être identifiés.

Leave a Reply