Certes, Microsoft est souvent désigné comme perdant de cette génération face à Sony et sa brillante PlayStation 4. Pourtant, la firme américaine n’a clairement pas dit son dernier mot, bien au contraire : non seulement elle consolide drastiquement ses ressources avec l’acquisition de nombreux studios talentueux, mais elle commence aussi à façonner sa politique d’avenir sous des hospices assez avant-gardistes… et ambitieux. Phil Spencer, patron bien connu de la branche Xbox, s’est justement exprimé lors d’un événement américain, hier, à propos de l’horizon que compte dessiner son organisation. Pour lui, le Xbox Game Pass qui permet déjà de jouer à ses jeux Xbox sur PC va s’étendre à “tous les appareils” : en somme, il s’agit de pouvoir s’essayer aux titres dématérialisés du catalogue Microsoft sur n’importe quelle plateforme, comme un téléphone ou une tablette, via une formule d’abonnement. 

Nous devons veiller à ce que le contenu gratuit soit gratuit, mais nous considérons également que l’abonnement est un moyen beaucoup moins contraignant pour un client de se créer une bibliothèque de contenu. Nous avons donc créé le Xbox Game Pass : cela a commencé sur notre console, puis sur PC, puis ce sera éventuellement tous les appareils.

Heureusement, la célèbre marque américaine dispose déjà d’une base communautaire impressionnante qu’elle compte bien exploiter dès maintenant.

Nous utilisons le levier que nous avons avec nos clients Xbox pour lancer la croissance du Xbox Game Pass. Mais, si vous prenez le temps de regarder l’avenir de notre business à plus long terme, vous devriez considérer cela comme un modèle commercial qui, nous le pensons, s’adaptera à des milliards de personnes, et non à des centaines de millions de personnes comme le fait le marché actuel.

Une vision solide et pleine d’ambition, finalement déjà en cours d’exécution puisque Microsoft a annoncé récemment le projet xCloud, qui permettra justement de jouer à des softs Xbox sur son téléphone ou sa tablette en streaming, sans avoir besoin d’une console primaire. Le futur est en marche : reste à savoir si la société concrétisera ses souhaits et comment ses adversaires lui barreront la route… ou s’adapteront pour mieux le concurrencer.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.