Le ministre de l’Intérieur a annoncé, vendredi 7 décembre, avoir porté plainte contre Nicolas Dupont-Aignan pour ses propos sur “les petits casseurs de Castaner”. La formule a été prononcée par le patron de Debout La France au micro de l’émission “Quotidien” pour désigner les auteurs des dégradations de l’Arc de triomphe lors de la manifestation des “gilets jaunes” du 1er décembre. 

>> Dispositif de sécurité, appels au calme.. Suivez en direct les annonces à la veille de “l’Acte IV” des “gilets jaunes”

“On verra si ce monsieur ose nous opposer son statut parlementaire. Il ajouterait alors, à la honte, l’indignité”, a continué le ministre de l’Intérieur, vendredi, en référence à l’immunité parlementaire dont pourrait user Nicolas Dupont-Aignan. 

Pendant cette conférence de presse, le ministre de l’Interieur a confirmé un dispositif policier “exceptionnel” pour sécuriser les différentes manifestations de “gilets jaunes” organisées samedi. Au total, 89 000 membres des forces de l’ordre seront mobilisés dont 8 000 à Paris. 

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.