Super Smash Bros. est une licence complètement folle qui a su charmer et marquer plusieurs générations. Nintendo sait à quel point les joueurs en sont accros et a décidé de sortir une édition dite Ultimate comprenant un tas de niveaux, une tonne de personnages, et énormément de musiques pour nous exploser les neurones, les rétines et les tympans. Il est vrai que certaines personnes peuvent être écoeurées de ce nouvel opus suite au matraquage médiatique de la firme japonaise. L’envie de se rendre dans une boutique n’est pas forcément là, un sentiment d’overdose est présent, et pourtant, le jeu en vaut vraiment la chandelle !

La Switch est poussée à fond et crache ses poumons.

Les premiers pixels s’affichent sur le petit écran de la Switch et, oh god, c’est à tomber à la renverse. Les développeurs nous excitent avec une introduction de toute beauté qui met à l’eau à la bouche, la modélisation de nos héros préférés est renversante, c’est dingue. In-game, cela donne quoi ? Pour résumer un peu tout ça en un mot : démentiel ! Premier point qui saute aux yeux, les niveaux sont incroyables et correspondent à un thème précis. Yoshi, Kirby, The Legend of Zelda, Splatoon, Pikmin, sans oublier les univers consacrés aux franchises tierces, comme Sonic, Castlevania, Bayonneta, Street Fighter, nous avons l’embarras du choix pour nous éclater les pupilles. Et pour cause, en plus d’être colorés, les mondes sont vivants, en perpétuel mouvement, et détonent sous le poids des coups.

Ensuite, l’allure, la gestuelle, l’attitude, la silhouette et la démarche des personnages sont travaillées comme il se doit pour émoustiller, et ça marche. Ajoutez à cela de bons effets de lumière, et c’est champagne. Des ralentissements ? Pas vraiment, disons qu’à un certain moment en solitaire, la Switch est poussée à fond et crache ses poumons pour nous transporter dans un univers bien à part. À cet instant précis, nous avons remarqué de légères saccades de temps à autre, pas du tout dérangeantes au passage. Super Smash Bros. Ultimate semble donc pousser la machine dans ses derniers retranchements, les composants chauffent, forcément, la batterie en subit les conséquences et se vide à une vitesse folle. Et sur un téléviseur, cela donne quoi ? C’est super propre et vraiment très impressionnant. Pour chipoter un tout petit peu, nous avons noté un mini, tout petit, aliasing à certains endroits, mais encore une fois, c’est pour pinailler.

Super Smash Bros Ultimate 11 01 11 2018La bande-son, elle, est monstrueusement délicieuse. Mais qu’est-ce que c’est que tout ça ? Nintendo ne rigole pas et propose dès le départ une tonne de mélodies connues des anciens épisodes. Nous avons là du classique, des remixes et, bien entendu, de la nouveauté. Les arrangements, comme les nouvelles notes de Castlevania, sont dantesques et font littéralement vibrer. Chose fort appréciable, il y a un lecteur audio avec la possibilité de mettre la console en veille afin d’écouter ses musiques favorites dans la poche ; totalement jouissif ! Point regrettable cependant, il n’est pas possible de sélectionner des voix spécifiques (japonais, anglais, français, etc.). Entendez par là que si vous mettez Super Smash Bros. Ultimate en français, tout sera dans la langue de Molière, nous ne pouvons mélanger des langues pour le plaisir de nos esgourdes ; l’opening en en japonais a quand même plus de chien, dommage.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.