Au mois de juillet, Tesla révélait qu’il avait signé un accord préliminaire lui permettant d’installer sa Gigafactory 3 en terres chinoises, à Shanghai. En s’installant dans le pays, le constructeur automobile voit là plusieurs intérêts, dont le fait que cette nouvelle usine lui permettrait de renforcer sa position dans le secteur tout en répondant à cette volonté d’expansion à l’international. Aujourd’hui, Tesla se penche sur la construction afin que la production puisse débuter au début du deuxième trimestre de l’année 2019.

Le compte WeChat officiel de la ville a également partagé un message indiquant que les élus étaient satisfaits des travaux, si bien qu’ils encourageaient Tesla à accélérer la construction de la fameuse usine.

Tesla veut profiter du potentiel de la Chine

Sur un terrain d’une surface estimée à 860 000 mètres carrés, la nouvelle usine de Tesla devrait être en mesure de produire plus de 500 000 véhicules par an, pour un coût de construction estimée à deux milliards de dollars.

> Lire aussi :  Voici comment fonctionne la nouvelle dashcam Tesla, une première mondiale dans une voiture de série

Si Tesla voit là l’occasion de s’étendre à l’étranger, l’entreprise est loin d’avoir choisi la Chine au hasard. En effet, les voitures électriques devraient compter comme un cinquième des ventes d’ici l’année 2025, ce qui signifie que l’entreprise a un coup à jouer. Néanmoins, elle devra faire face à une concurrence accrue, puisque plusieurs acteurs sont prêts à profiter de ce potentiel.

De plus, la firme se retrouve actuellement au milieu de la guerre commerciale qui sévit actuellement entre les États-Unis et la Chine. En effet, les ventes dans l’Empire du Milieu ont baissé à cause de l’augmentation des droits de douane mis en place par ce dernier. Avoir une Gigafactory directement sur place sera bénéfique pour résoudre cette problématique qui semble encore loin d’être réglée de façon définitive. Reste à savoir si Tesla réussira à tenir les délais.

Source