Ce ne sont pas seulement les processeurs du supercalculateur Summit du Départment américain de l'Energie qui battent des records et établissent de nouveaux sommets de vitesse; c'est aussi Red Hat Enterprise Linux.