C’est la première fois que la société californienne dédie entièrement un lancement au marché croissant des petits satellites. 

SpaceX a lancé lundi 3 décembre le placement en orbite terrestre de 64 mini-satellites, un record américain. C’est aussi la première fois que la société californienne dédie entièrement un lancement au marché croissant des petits satellites. A bord de sa fusée Falcon 9 se trouvaient 15 microsatellites qui pèsent quelques dizaines de kilogrammes et 49 Cubesats, des satellites encore plus petits, construits à partir de modules standards. Ces 64 mini-satellites appartiennent à 34 clients différents, privés, publics et universitaires, venant de 17 pays dont la France, la Corée du Sud et le Kazakhstan.

Les satellites devaient être placés en orbite pendant une période de cinq à six heures, selon chaque engin, à des altitudes différentes selon les besoins des clients. Spaceflight a conçu un “distributeur” spécial pour la mission, qui éjectera les satellites individuellement.

Tous les clients n’ont pas des missions scientifiques. Le musée d’art du Nevada a ainsi envoyé une sculpture légère de l’artiste Trevor Paglen qui, une fois dépliée, est censée être visible depuis la Terre à l’œil nu la nuit.

Au total, SpaceX a réalisé 19 lancements en 2018, battant son record de 18 lancements en 2017. Et d’autres sont encore prévus avant la fin de l’année, dont un nouveau ravitaillement de la Station spatiale internationale, mardi.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.