Le gouvernement de la Russie a trouvé et certifié récemment l’utilisation d’un système d’exploitation finlandais appelé Sailfish OS. Le système est développé par Jolla, une entreprise finlandaise qui a su produire une alternative à Android. La firme Google ne devrait pas encore avoir peur de son ampleur pour le moment, c’est au sein des entreprises russes et son gouvernement que le système va faire son entrée. C’est depuis longtemps que la Russie souhaite détrôner les deux firmes américaines qui ont les monopoles sur le marché de la téléphonie mobile dans le monde entier, on parle de l’iOS d’Apple et de l’Android de Google. C’était en 2015 que le gouvernement russe représenté par son ministère des Télécommunications demandait à l’entreprise Jolla de développer un système propre à la Russie. Au lieu de créer un nouveau système, la firme finlandaise lui a donné le système d’exploitation qui a été certifié par le gouvernement de Vladimir Poutine. Cette dernière veut réduire l’emprise des géants américains sur leur territoire afin d’avoir sa propre notoriété auprès de son peuple. En effet, les téléphones mobiles sont devenus des technologies que le monde ne peut plus zapper ni contourner par d’autres alternatives. Une réduction de la dépendance aux Américains Le gouvernement de la Russie veut réduire la suprématie des deux géants américains sur le marché de la téléphonie mobile sur leur territoire. La vérité est que 95 pour cent du marché de la Russie dans le domaine de la téléphonie est détenu par iOS et Android, une réduction importante de cette dépendance est attendue dans le pays par l’utilisation de son nouveau système Sailfish OS. Ce système devrait réduire d’ici dix ans à 50 pour cent l’utilisation d’autres systèmes, c’est la meilleure alternative à Android selon les études du ministère russe. Toutefois, le système est open source et basé sur un noyau Linux, il peut utiliser les applications développées par Google. Ce qui veut dire que le nouveau système russe peut encore utiliser les Google services même si ces derniers ne sont pas inclus dans les téléphones mobiles, les utilisateurs peuvent passer par des boutiques alternatives pour avoir des applications Android. D’après l’entreprise Jolla, il s’agit d’un système personnalisé comme les versions de Cyanogen OS dédiées à un fabricant en particulier. Le gouvernement de la Russie a ainsi un OS indépendant, mais c’est l’entreprise Jolla qui a la main mise sur les mises à jour à effectuer sur le système. La firme Jolla élargit son empire Le Président de Jolla, Antti Saarnio, affirme que le projet avec une organisation russe a débouché sur la sortie de cette version du système qui existe déjà, mais a été adapté pour la Russie. Pour lui, les pays cherchent tous des solutions indépendantes pour avoir leur propre système d’exploitation. C’est devenu la mission de cette firme finlandaise qui veut proposer à travers le monde ses services personnalisés pour concurrencer les deux géants américains notamment Apple et Google. Pour la réalisation de sa grande ambition, la Russie et son système d’exploitation indépendant n’est qu’un projet pilote afin de déterminer et d’estimer l’envergure d’un tel projet dans le temps et en termes de financement. Depuis l’année dernière, la firme tente d’apprivoiser le marché des pays émergents tel que la Chine qui n’est pas du tout une mince affaire en termes de négociation. C’est un pari assez difficile avec l’Inde et quelques pays africains surtout avec l’échec du fameux Jolla tablet ou les radars du turing Phone qui ont disparu. Mais l’entreprise finlandaise a de l’ambition et un budget conséquent pour pouvoir étonner les utilisateurs de la téléphonie mobile d’ici quelques années.

The post Sailfish OS, le nouveau système d’exploitation de la Russie appeared first on PointGPhone.