Crédit : Greenski via WikiCommonsDans une interview pour Le Journal du Dimanche publiée dimanche 2 décembre, Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a déclaré que le ticket de métro disparaîtrait de la capitale à l’horizon 2021.

Une décision qui s’inscrit dans la nouvelle stratégie d’IDF Mobilité de miser sur la démocratisation du pass de transport dématérialisé.

Laisser le temps aux usagers

Cette disparition totale du ticket de métro programmée pour la fin 2021 peut sembler tardive. Pour Valérie Précresse, ce choix a été fait pour “laisser le temps aux usagers de s’habituer au Smart Navigo“, programme de modernisation qui sera lancé dès l’année prochaine.

Depuis le mois de septembre, IDF Mobilité a lancé les phases de test, en partenariat avec Orange, pour l’utilisation des tickets de métro et du pass Navigo depuis un smartphone Android. La présidente de la région Île-de-France a par ailleurs fait savoir qu’elle était en pourparlers avec SFR, Bouygues et surtout Apple pour rendre le service disponible à une plus large fourchette d’utilisateurs à compter de l’été 2019.

2019 verra également l’apparition des pass Navigo Easy et Navigo Liberté. Le premier permettra aux usagers d’y charger leurs tickets t+. Une solution imaginée pour les voyageurs occasionnels. Le second, lui, se dédie aux usagers réguliers. Ces derniers seront en effet débités à la fin de chaque mois du montant exact des trajets qu’ils ont faits. Chaque ticket sera vendu 1,50 euro, soit le prix au carnet, ce qui représente une économie annoncée de 20%.