C’est au tour du président de Qualcomm, Cristiano Amon, de faire preuve d’un optimisme à la limite du réalisme. Il estime en effet que les batailles juridiques avec Apple pourraient prendre fin en 2019. Il reste à connaître l’issue qui sera réservée aux différends qui opposent ces deux géants de la Tech. C’est notamment la lutte autour du modem de l’iPhone ou pour le paiement des redevances impayées par Cupertino. Pour ce dernier point, le tout devrait trouver son épilogue au tribunal fédéral de San Diego le 15 avril prochain.Cristiano Amon déclare cependant : « nous pensons que nous approchons probablement de la fin du match. Nous avons beaucoup d’étapes juridiques à venir. Nous considérons que 2019 va marquer la résolution de cette situation, d’une façon ou d’une autre ». Ce point de vue rejoint Steve Mollenkopf (CEO), qui vient de suggérer qu’une solution serait en vue. Pour lui, Qualcomm « aimerait travailler avec Apple » sur les futurs produits, y compris un iPhone équipé de la technologie 5G.

Malheureusement, Apple avait démenti un quelconque accord : elle précisait qu’aucune négociation n’était en cours et qu’il n’y avait pas eu de discussions « depuis des mois ». Elle dénonçait toutes rumeurs en ce sens. Quelque soit l’issue du jugement, il semble toutefois probable que plusieurs mois (années ?) risquent encore de s’écouler.

Source