Un couple d’Américains, propriétaire de deux sites de ROM qui proposaient les anciens jeux Nintendo, a accepté de verser 12 millions d’euros de dédommagements au géant japonais.

Cet été, Nintendo s’était attaqué à deux sites d’émulations, loveROM et loveRETRO, tous deux propriétés d’un couple d’américain. D’après TorrentFreak, les époux ont accepté de signer un accord qui les engage à verser 12 millions de dollars à l’entreprise japonaise, le 13 novembre 2018.

Dans sa plainte, Nintendo exigeait une réparation de 150 000 dollars par jeu et de 2 millions par utilisation de marque déposée. Soit une somme totale de 100 millions de dollars demandés aux accusés.
La NES classic mini a lancé en 2016 une série de réédition de vieilles consoles. // Source : Nintendo
Immédiatement, les époux Mathias ont coupé leurs sites, et ont accepté de coopérer. Ils ont reconnu avoir reproduit et utilisé illégalement des propriétés de Nintendo. Vu la somme initiale demandée, ils s’en sortent bien avec cet accord à « seulement » 12 millions. D’autant plus qu’ils pourraient n’en payer qu’une partie.

12 millions, un chiffre épouvantail

Nintendo avait pointé le côté professionnel des deux sites de l’entreprise Mathias Designs, en opposition à d’autres, tenues par des gamers du dimanche. Mais il est très peu probable que cette société puisse signer un chèque de 12 millions de dollars. Comme le relève Torrent Freak, le montant sert surtout d’épouvantail pour les autres éditeurs sites proposant des ROM de vieux jeux. Il est assez probable que Nintendo n’aille pas réclamer l’ensemble de la somme au couple, qui ne l’a probablement pas.

Avec ce jugement, Nintendo signe une vraie victoire, et possède une nouvelle arme pour s’attaquer à ceux qui utilisent ses anciennes licences sans son accord, et aux émulateurs en général. Elle espère profiter du monopole sur ses anciennes licences, avec ses recyclages réguliers d’anciennes consoles.

Crédit photo de la une : Youtube

Partager sur les réseaux sociaux

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.