L’abandon de Microsoft Edge a été une grande surprise car Redmont a énormément investi dans le moteur EdgeHTML. Le géant a décidé de tourner la page et d’adopter Chromium. Si certains se réjouissent de cette décision d’autres non. Mozilla par exemple n’est pas vraiment heureux de ce changement.

L’annonce de Microsoft n’est en fait pas vraiment une surprise à la vue du bilan de Microsoft Edge. Ce navigateur n’est pas parvenu à trouver sa place face à la concurrence. En trois ans sa part de marché n’a pas décollé. Son abandon est surement la meilleure chose à faire mais est-ce une démarche bien vue par tout le monde ?

Microsoft Edge, Microsoft confirme que c’est la fin

Pour Google a première vue, c’est une bonne nouvelle. Le géant n’a à priori aucune raison de ne pas se réjouir de l’abandon de Microsoft et sur de l’adoption du moteur Chromium. A son sujet, un parte parole du groupe a déclaré

« Chrome est un champion du Web ouvert depuis sa création et nous souhaitons la bienvenue à Microsoft dans la communauté des contributeurs à Chromium. Nous sommes impatients de travailler avec Microsoft et la communauté des standards du Web pour faire progresser le Web ouvert, soutenir le choix des utilisateurs et offrir des expériences de navigation exceptionnelles. »

En effet Microsoft a officiellement annoncé que des contributions substantielles sont prévues au moteur Chromium.  Il est donc probable que cette décision profitera à l’ensemble du secteur, y compris aux navigateurs qui utilisent la même technologie, comme Google Chrome et Vivaldi.

Microsoft Edge, son abandon ne réjouit pas Mozilla

Mozilla

Mozilla

Aux yeux de Mozilla ce n’est malheureusement pas le même son de cloche. Il n’y a pas forcement matière à se réjouir de l’arrivée de Microsoft dans le projet Chromium. Mozilla rappelle son attachement profond à l’Open Web et à proposer une alternative intéressante à Chrome. Un porte-parole de Mozilla a expliqué à VentureBeat.

«Cela ne fait que renforcer l’importance du rôle de Mozilla en tant que seul choix indépendant. Nous n’allons pas admettre que la mise en œuvre du Web par Google est la seule option que les consommateurs devraient avoir. C’est la raison pour laquelle nous avons initialement construit Firefox et pourquoi nous allons toujours nous battre pour un Web véritablement ouvert.»

Microsoft promet que son nouveau navigateur Microsoft Edge sous Chromium sera testable dès le début de l’année 2019.