Microsoft aime Linux, et veut se réconcilier avec toute la communauté Open Source. La firme tente à le prouver depuis des années, et vient de le confirmer une fois de plus. Microsoft vient de rejoindre le réseau « Open Invention Network », une communauté créée pour protéger Linux et des logiciels Open Source. Elle libère par la même occasion plus de 60.000 brevets. Un geste fort !

Microsoft a annoncé aujourd’hui son adhésion au réseau Open Invention Network (OIN). En quelques mots, ce groupe a été conçu afin de protéger Linux contre les poursuites en justice grâce à une bibliothèque de brevets totalement libres. En rejoignant cette communauté, la firme lègue par la même occasion plus de 60.000 brevets qui seront accessibles aux 2400 membres de OIN. A titre informatif, cette organisation ne regroupe pas que de petits développeurs. De grandes entreprises telles que Google et IBM en font déjà partie.

Scott Guthrie, vice-président exécutif du groupe cloud et entreprise chez Microsoft a expliqué que “la firme souhaite protéger les projets Open Source des poursuites en matière de propriété intellectuelle”. Par ce geste fort, Microsoft souhaite surtout se réconcilier avec la communauté Open Source qu’elle a pourtant évité avant l’ère Nadella.

Cette décision radicale aura de sacrées répercussions financières pour Microsoft qui touchait jusque maintenant des milliards d’euro de redevances en brevets, notamment avec Android (basé sur Linux). A la grande époque de Windows Phone, Microsoft engrangeait d’ailleurs plus de sous avec ses brevets Android qu’avec son propre système d’exploitation. Quoi ? Vous pensez que Microsoft finira par sortir une nouvelle gamme de smartphones sous Android ? ^_^