Un smartphone est capable de vous dire si vous êtes dépressif, révèle une étude. Selon les chercheurs, un téléphone peut aujourd’hui déceler si vous souffrez de dépression en analysant votre voix et votre visage. En s’appuyant sur l’intelligence artificielle et des algorithmes, les chercheurs sont parvenus à un taux d’exactitude de 80%. Explications. 


smartphone dépression

« 60% des adultes souffrant de maladie mentale ne reçoivent aucun soin » regrettent les chercheurs de l’université de Stanford en Californie. Selon le compte rendu de leur étude, trop de personnes souffrant de dépression n’osent pas encore consulter un spécialiste pour recevoir un diagnostic. C’est pourquoi ils ont décidé de mettre au point un outil capable de diagnostiquer la dépression avec un simple smartphone.

Grâce à l’intelligence artificielle, un smartphone peut diagnostiquer la dépression

Pour permettre à leur dispositif de fonctionner, les chercheurs ont d’abord dû apprendre à une intelligence artificielle de reconnaître les signes et les symptômes de la dépression. Pour ça, ils se sont appuyés sur le machine learning, ou apprentissage machine. De cette manière, une intelligence artificielle est capable d’apprendre, un peu à la manière du cerveau humain. Ce travail sur l’IA a été mené par Fei-Fei Li, un expert ayant déjà travaillé chez Google.

L’intelligence artificielle au coeur du projet a été nourrie de milliers d’heures d’interview de personnes diagnostiquées dépressives. L’ordinateur a appris à reconnaître les signes, parfois subtiles, qui différencient une personne dépressive d’une autre. Ces détails se cachent autant dans les expressions faciales que dans la tonalité de la voix. « La reconnaissance de la parole, la vision par ordinateur et le traitement du langage naturel peuvent être combinés pour aider les patients et les praticiens en santé mentale » assure l’étude. L’intelligence artificielle est parvenue à diagnostiquer une dépression dans plus de 80% des cas !

Les smartphones du monde entier pourront-ils bientôt repérer la dépression ?

« Cette technologie pourrait être déployée sur les smartphones du monde entier et faciliter un accès universel à faible coût aux soins de santé mentale » ajoutent les chercheurs. L’outil peut apparemment fonctionner sur n’importe quel smartphone équipé d’un micro et d’une caméra. Si la plupart des spécialistes se montrent enthousiastes, certains émettent des réserves. « Ce n’est pas encore assez clair comment cette technologie va être utilisée dans le milieu clinique » regrette David Sontag,  spécialiste en machine learning au MIT.

De son côté, Google propose plutôt un simple questionnaire en ligne pour diagnostiquer la dépression. Les utilisateurs américains qui tapent le terme dépression dans le moteur de recherche sont en effet redirigés vers un test, qui a d’ailleurs une véritable validité clinique. Néanmoins, Google rappelle qu’un test n’est pas suffisant pour comprendre la dépression. Même son de cloche du côté des chercheurs de Standford, qui expliquent que l’entretien avec un professionnel sera toujours nécessaire au cours du processus.

300 millions de personnes souffrent actuellement de dépression dans le monde. D’après une étude de Santé publique France, 1 français adulte sur 10 affirme avoir déjà souffert de dépression au cours des 12 derniers mois. Que pensez-vous de ces recherches ? Accepteriez-vous qu’une intelligence artificielle vous analyse pour diagnostiquer une dépression ?

Lire aussi : des applications pour smartphone peuvent aider à guérir la dépression