Plainte contre Nicolas Dupont-Aignan. Ce matin, en marge d’une conférence de presse relative aux évènements prévus samedi dans le cadre du mouvement des Giles jaunes, Christophe Castaner a évoqué le cas du député de Debout la France.

À lire aussi

"Qu'est-ce qu'il est mauvais !" : Nadine Morano flingue Nicolas Canteloup sur Europe 1, il lui répond en direct
Radio
“Qu’est-ce qu’il est mauvais !” : Nadine Morano flingue Nicolas Canteloup sur…
"Morbide", "navrant", "indigne"... : Catherine Deneuve flingue son "Un jour, un destin" et Laurent Delahousse
TV
“Morbide”, “navrant”, “indigne”… : Catherine Deneuve flingue son “Un jour, un…
"C'est pas une manifestation, c'est la guerre !" : Jean-Jacques Bourdin bouche bée face à la colère d'un auditeur de RMC
TV
“C’est pas une manifestation, c’est la guerre !” : Jean-Jacques Bourdin bouche bée…

Saluant le travail des forces de l’ordre à l’Arc de triomphe samedi 1er décembre, le ministre de l’Intérieur a ensuite fait une déclaration solennel : “Pour l’honneur de ces femmes et ces hommes, j’ai décidé de porter plainte à l’encontre de monsieur Dupont-Aignan qui sans vergogne, dans l’enceinte de l’Assemblée nationale, a osé affirmer je le cite : ‘que c’était les petits casseurs de monsieur Castaner qui avaient saccagé l’Arc de triomphe‘”, a annoncé Christophe Castaner, sans plus de précision sur la nature de sa plainte. Et d’ajouter : “On verra si ce monsieur ose nous opposer son statut de parlementaire. Il ajouterait alors la honte à l’indignité“.

Une séquence de “Quotidien” sur TMC

Le ministre de l’Intérieur vise ainsi des propos tenus mardi par le député de Debout la France dans “Quotidien“, l’émission animée par Yann Barthès sur TMC. Dans une séquence tournée dans les couloirs de l’Assemblée nationale, on a pu voir Nicolas Dupont-Aignan évoqué avec Paul Larrouturou les évènements du samedi 1er décembre à L’Arc de triomphe. Alors que le reporter de “Quotidien” faisait remarquer au député que des Gilets jaunes avaient “ravagé” le monument napoléonien, Nicolas Dupont-Aignan a immédiatement réagi : “Non, ce ne sont pas eux. Ce sont des casseurs de monsieur Castaner“.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.