Brave s’est démarqué des autres navigateurs et notamment de Google en ayant une politique respectueuse des données personnelles de ses usagers. Le navigateur accentue cette tendance en adoptant par défaut le moteur de recherche Qwant, qui possède la même philosophie.

Brave s’est démarqué de la concurrence et notamment de l’écosystème Google en étant un navigateur dépourvu de publicité. Celui-ci est présent aussi bien sur Android que sur iOS, avec une interface qui est très proche de celle de Google Chrome, mais avec une politique radicalement différente de celle de la firme de Mountain View.

Brave décide d’installer Qwant par défaut et s’oppose à Google

En effet, le moteur de recherche Google a fait du recueil des données utilisateurs sa marque de fabrique, ce qui lui a ainsi permis de proposer des publicités ciblées aux internautes. Toutefois, face aux polémiques grandissantes face aux agissements des GAFA concernant la protection des données personnelles, Brave a fait un autre choix.

En effet, Brave a décidé d’installer par défaut le moteur de recherche Qwant, connu lui aussi pour être une solution alternative à Google. En effet, celui-ci est connu pour garantir la vie privée de ses utilisateurs. Brave s’allie donc à Qwant et résiste à l’hégémonie de Google.

En s’alliant à Qwant, Brave profite du contexte de défiance à l’égard des GAFA

L’installation par défaut du moteur de recherche sera effective en France et en Allemagne, comme l’a indiqué dans un communiqué Brave, une façon de challenger à sa façon son rival de toujours : Google.

Dans un communiqué, le moteur de recherche français a précisé que « Qwant devient le moteur de recherche des plateformes de bureau et mobiles de Brave pour un marché européen de 150 millions de personnes ». Et Brave est allé plus loin dans sa croisade anti-Google, ayant porté plainte contre la firme.

Ce sont des sociétés spécialisées dans la publicité en ligne qui sont dans le viseur, Brave considérant qu’il s’agit là « d’une violation de données massive et continue qui affecte pratiquement tous les utilisateurs du web ». Et Brave rajoute que dans le cadre du RGPD, « cela est illégal ». Pas sûr pour autant que cela inquiète beaucoup Google…

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.