Hulu veut se lancer à l’international

En France, on ne connaît Hulu que de nom. Loin derrière Netflix et Amazon Prime Video. Mais le site de streaming vidéo a passé un cap important en 2018 en atteignant les 25 millions d’abonnés. Un succès obtenu grâce à une stratégie protéiforme mêlant le contenu en direct et le streaming classique. Sur un an, cela lui a permis de gagner 8 millions d’abonnés et les responsables sont optimistes quant à une progression encore plus importante en 2019.

Les consommateurs ont clairement exprimé leur désir de disposer de plus de choix et de contrôle dans leur expérience télévisuelle. Ils voient les énormes avantages du streaming, permettant de décider quels contenus et quelles marques sont les plus importants pour eux, et ils choisissent Hulu

explique Randy Freer, le PDG Hulu à CNBC. Une croissance qui pourrait désormais passer par l’international dont l’Europe. Une bascule rendue possible par l’investissement de Disney qui va devenir l’acteur principal de Hulu courant 2019. Or, le géant a des ambitions pour le service de streaming vidéo.

Un catalogue démesuré pour Hulu

Le site a une différence majeure avec Netflix, on trouve de la publicité sur une partie des abonnements. Ainsi, avec de la publicité, l’abonnement est de 7,99 dollars par mois, contre 11,99 dollars sans publicité. Netflix à titre de comparaison coûte 9,99 dollars. Cela permet à Hulu de dégager aussi des revenus supplémentaires.

Hulu peut désormais s’appuyer sur Disney pour les contenus, même s’il faudra voir comment évoluent les choses avec le lancement de Disney+ dans les prochains trimestres.

Mais surtout, l’entreprise possède déjà un catalogue séduisant. Si la célèbre série « The Handmaid’s Tale » est le joyau de la couronne, la plateforme a obtenu 27 nomination aux Emmys l’an dernier. A l’heure actuelle, elle compte pas moins de 85.000 épisodes de séries dans son catalogue. Et autant dire que le binge watching renié par Netflix a la cote sur son concurrent.

Source

Let a comment