Amazon a rejoint Apple et Microsoft dans la course aux chiffres, le triumvirat tournant désormais autours des 870 milliards de billets verts. Brièvement hier, le géant du e-commerce -qui a cartonné lors du Black Friday- a pris la tête du classement (+ 5,2%). Il s’est placé devant Microsoft étant lui-même passé devant Cupertino pour la première fois en 8 ans.Cet été, la firme californienne régnait en maître sur la Bourse, affichant une valorisation record supérieure à mille milliards d’euros. Mais, il y a quelques semaines, Wall Street a subi un véritable krach des valeurs techs. Plusieurs explications ont été avancées face à cette situation : des scandales à répétition (problèmes de confidentialité ou piratage notamment), une diminution de la demande de consommation et bien évidement les tensions commerciales.

Du côté d’Apple, la firme a du faire face à des rumeurs concernant les ventes des iPhone, une réduction des commandes auprès de ses sous-traitants et la panique de ces derniers. Toutefois, elle semble reprendre du poil de la bête après la chute vertigineuse de novembre. La situation pourrait bien se rétablir avec les fêtes de fin d’année et l’accord commercial conclu hier entre les USA et la Chine.

Source