2018 est plus qu’un bon cru, c’est une année record. Le cinéma frôle les 12 milliards de dollars de recettes en 2018 (11,99 milliards de dollars), en hausse de près de 14% par rapport à 2017, couronnant une fois de plus le studio Disney comme le leader absolu des entrées salles avec 3 de ses films sur le podium : Black Panther, Avengers : Infinity War et Incredibles 2.

Mais les performances du cinéma ne sont pas les seules à faire la Une. En effet, après des années de repli, le marché vidéo est reparti à la hausse en 2015 et bat aussi un record de recettes en 2018 : 23,3 milliards de dollars, en hausse de 11,5% par rapport à 2017. Le DEG souligne que ces performances ont été réalisées en partie grâce à un dernier trimestre 2018 particulièrement dynamique : + 23,7% pour les entrées salles et + 13% pour le marché vidéo. 

La 4K au secours du Blu-ray

Le marché physique, à l’achat comme à la location a poursuivi son déclin en 2018 en perdant 735 millions de dollars à 4,1 milliards de dollars de recettes, soit une baisse de 15% en moyenne. Les studios misent toujours sur le support physique, en particulier sur les Blu-ray 4K. Les ventes de contenu 4K UHD ont continué de refléter l’essor des ventes de nouveaux équipements, en hausse de 70% sur l’année et de 46% au quatrième trimestre. Le nombre de disques Blu-ray 4K Ultra HD disponibles sur le marché a progressé de 445 titres pour atteindre 682 titres 4K disponibles à l’achat pour les consommateurs. Parmi les titres de films les plus vendus sortis en 4K Justice League (Warner Bros.), Ready Player One (Warner Bros.), Mission : Impossible – Fallout (Paramount), Jurassic World : Fallen Kingdom (Universal), Deadpool 2 (Twentieth Century Fox) et Avengers : Infinity War (Walt Disney Studios).

Le marché numérique en plein essor

Ce n’est donc pas avec le DVD et le Blu-ray qu’il faut chercher les raisons de la flamboyante bonne santé du marché vidéo. C’est une fois de plus du côté de la VOD et de la SVOD : le marché numérique a progressé de 24,3% en 2018 à 17,46 milliards de dollars de recettes. Du jamais vu ! Désormais, 75% du marché vidéo américain est numérique et à la demande. C’est évidemment la SVOD qui tire tout le marché : 13 milliards de dollars de chiffre d’affaires, en hausse de 30% sur l’année. 

La VOD, qui souffre depuis de longs mois, atteint quand même les 2 milliards de dollars de recettes, en hausse de 6,2%. Quant à l’EST, qui a toujours eu le vent en poupe aux Etats-Unis, atteint 2,46 milliards de dollars, soit une croissance de 14,4% d’une année sur l’autre.

La SVOD en route vers les 15 milliards de recettes

En devenant le premier pôle de recettes du marché audiovisuel américain loin devant les entrées salles, la SVOD s’impose comme l’activité la plus attractive pour tous les acteurs du marché. Mais 2018 marque aussi la fin d’une époque : celle où seuls Netflix, Amazon et Hulu se disputaient les abonnés. Dès cette année, on devrait voir arriver sur le marché domestique américain de nouvelles offres de pure SVOD : Disney, WarnerMedia, Apple qui non seulement vont redistribuer les parts de marché, mais surtout accentuer la domination de la SVOD sur le marché.

Let a comment