Le mouvement des « Gilets jaunes » provoque de nombreuses perturbations aux abords des commerces. A tel point que les Français boudent les magasins physiques pour se tourner vers le e-commerce. Amazon, Cdiscount ou encore Ebay sont les grands gagnants du mouvement. Un comble.


gilets jaunes ecommerce

L’acte IV du mouvement des « gilets jaunes » est prévu le samedi 8 décembre. Pour la quatrième fois, la mobilisation aura lieu dans toute la France avec une manifestation particulièrement surveillée à Paris. A l’approche des fêtes de Noël, les commerçants font grise mine.

Les week-ends de décembre sont habituellement l’occasion de se rendre dans les magasins pour acheter les cadeaux de Noël. Mais les « gilets jaunes » bloquent les accès aux grands centres commerciaux et autres commerces. A tel point que les Français ne prennent plus la peine de se déplacer. Ils favorisent les sites e-commerce, et notamment Amazon.

Les « gilets jaunes » favorisent involontairement l’e-commerce

La fédération des enseignes de distribution (Perifem) a commandé un sondage à OpinionWay pour déterminer l’impact du mouvement des « gilets jaunes » sur leurs activités. Le couperet est tombé. 56% des Français ont ou vont changer leurs habitudes d’achat en raison du mouvement. 30% des sondés disent avoir été empêchés d’accéder à certaines boutiques. Environ 30% préfère même éviter de s’y rendre pour ne pas être pris au piège dans des scènes de violences.

Les Français s’orientent donc de plus en plus vers les sites d’e-commerce comme Amazon, Cdiscount ou Ebay. 43% des sondés ont exprimé leur volonté de favoriser les achats en ligne plutôt que dans les boutiques physiques.

Un comble pour les « gilets jaunes ». Le mouvement vise à ralentir l’économie en bloquant routes, entrepôts et accès aux magasins. Hélas, impossible pour eux de ralentir les rouleaux compresseurs que sont les géants de la distribution en ligne, notamment Amazon. Ils ont bien essayé de bloquer le Black Friday, en vain. Finalement, l’économie n’est pas ralentie mais détournée. Et ce sont les entreprises les plus critiquées par les « gilets jaunes » qui en profitent. Preuve s’il en faut : Amazon a encore battu tous les records de ventes durant le Black Friday.