GinjFo comme beaucoup de sites de presse en ligne a un modèle économique reposant en partie sur la publicité. Notre charte est très précise sur son utilisation. Elle doit être intégrée de manière non intrusive mais tout le monde ne respecte pas cette règle si bien que des logiciels comme Adblock Plus rencontrent un grand succès. Une étude montre que cette application, est un fléau pour l’environnement et surtout votre portefeuille.

Adbloc

Il n’est pas rare de se faire envahir par la publicité surtout si les sites en question sont à la limite de légalité. Des solutions existent pour se prémunir de ces agressions, Adblock Plus en fait partie. Il permet de rendre le surf plus rapide mais contribue, sans le préciser, à mettre en péril l’un des revenus importants de la presse.

Nicholas Nethercote a souhaité connaitre les performances cachées de cette solution. Proposée sur son blog, l’étude en question montre qu’Adblock Plus est gourmand en énergie avec un besoin impressionnant de mémoire vive. L’extension la plus utilisée avec les navigateurs  Firefox et Chrome double l’utilisation de la mémoire vive d’un PC. Le navigateur demande 194 Mo lors du changement de Techcrunch contre pas moins de 417 Mo avec l’activation d’Adblock Plus.

Comme le souligne notre confrère de GreenIT

« Cette surconsommation de mémoire vive est inévitable car tous les bloqueurs de publicité sont obligés de parser tout le contenu de la page. Ils la chargent donc une première fois en mémoire pour parcourir le DOM (Document Object Model) et bloquer les publicités. Cette opération est très consommatrice en cycles CPU et en mémoire car elle fait appel aux expressions régulières et à des centaines, voire des milliers de règles. »

Ce constat qui, à première vue, parait sans grande importance dévoile au grand jour une triste vérité. L’usage abusif de certains de la publicité est à l’origine, pour les internautes, d’une double dépense. Elle est cachée mais bien réelle si bien que le contenu dit « gratuit » a été tué par les sites adeptes des pop-up à tout va et du chargement intempestif de pages à chaque clic.

Le combat pour enrailler ce fléau accélère l’obsolescence des ordinateurs, des tablettes et des smartphones tout au augmentant les besoins énergétique et en réduisant l’autonomie des appareils nomades.

L’utilisateur, sans s’en rendre compte, paie cher l’énergie pour se protéger de cette pratique. Elle est aussi responsable d’un impact environnemental conséquent car si à l’échelle d’un foyer, cela est négligeable, la surconsommation d’énergie à l’échelle planétaire devient faramineuse.

The post Adblock Plus, un gouffre pour la mémoire vive et le portefeuille ? appeared first on GinjFo.