Vingt-quatre magasiniers d’Amazon ont été emmenés à l’hôpital mercredi après qu’un robot ait déclenché une bombe de répulsif anti-ours. L’un des employés était dans un état critique. 
Le spray répulsif pour les ours utilisé serait une boîte de 255 g contenant un composé concentré d’extraits de piment rouge appelé capsaïcine. Les médias locaux ont rapporté que la boîte a été perforée par une machine automatisée après qu’elle soit tombée d’une étagère, ce qui a libéré le jet nocif dans l’entrepôt.

Amazon a déclaré dans une déclaration : “Tous les employés concernés sont ou devraient être sortis de l’hôpital d’ici 24h. La sécurité de nos employés est toujours notre priorité absolue et une enquête complète est déjà en cours.”
bear spray amazon Amazon vend plusieurs marques de vaporisateur pour ours. © Amazon
Amazon avait précédemment déclaré que les 24 employés n’avaient été emmenés à l’hôpital que par mesure de précaution.

Le président de la Retail, Wholesale and Department Store Union, Stuart Appelbaum, a déclaré : “Les robots automatisés d’Amazon mettent les humains en danger de mort, c’est un autre exemple scandaleux sur cette entreprise qui fait des profits sur la santé et la sécurité de ses employés, et nous ne pouvons accepter cela. L’entreprise la plus riche du monde ne peut pas continuer à se tirer d’affaire pour avoir mis en danger la vie de personnes qui travaillent dur.

Les employés d’Amazon n’ont pas vraiment le choix

L’accident survenu dans le New Jersey n’est que le dernier d’une longue série d’incidents qui ont soulevé des inquiétudes au sujet des conditions de travail dans les entrepôts d’Amazon, a déclaré le sénateur Bernie Sanders, qui a critiqué l’entreprise. En septembre, Sanders a présenté un projet de loi intitulé BEZOS Act, visant à forcer des entreprises comme Amazon à payer des salaires plus élevés à ses travailleurs. Le projet de loi forcerait les sociétés À payer pour chaque dollar que leurs travailleurs avec faible salaire reçoivent d’une aide gouvernementale.

Dans certains États américains, près d’un travailleur d’Amazon sur trois aurait reçu des coupons alimentaires. Les conditions au Royaume-Uni ne sont guère meilleures. Entre 2015 et 2017, les ambulances ont été appelées 600 fois dans les entrepôts d’Amazon.

Que pensez-vous de l’incident ? Accident flippant ou indice d’un problème plus large ? Tenez-nous au courant.